Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : le transport routier redémarre doucement en PACA

-
Par , France Bleu Provence

Les transporteurs routiers ont aussi subi le confinement lié à l'épidémie de Covid-19. Depuis quelques semaines, le trafic est plus dense mais la reprise est assez lente, certains transporteurs de la région PACA encaissent de lourdes pertes et l'État ne les soutient pas assee selon eux.

L'activité a été fortement ralentie pour les transporteurs routiers pendant le confinement.
L'activité a été fortement ralentie pour les transporteurs routiers pendant le confinement. © Maxppp - Michael Esdourrubailh

Les camions n'ont jamais totalement disparu des routes pendant le confinement lié à l'épidémie de Covid-19 mais la circulation a tout de même été fortement ralentie notamment dans la région Provence-Alpes-Côtes-d'Azur : l'activité a baissé en moyenne entre 35 et 40%, selon les secteurs, précise Jean-Marc Montagnac, le secrétaire général de l'organisation des transporteurs routiers européens en PACA.  

"Certains secteurs ont totalement arrêté de travailler dès le début du confinement dans le secteur des déménagements, tout ce qui touchait le bâtiment avec les bennes. Ces entreprises ont eu recours au chômage partiel pour leurs salariés."   

Et même si nous sommes sortis du confinement, l'activité du transport routier redémarre en douceur. Actuellement, 4 % des conducteurs de poids lourds se trouvent encore en chômage partiel et 7 % des camions sont toujours à l'arrêt, très loin des 59 % de véhicules immobilisés durant la troisième semaine de mars, selon la dernière enquête réalisée en juin par la Fédération nationale du transport routier (FNTR) auprès de 1.025 adhérents.

"Le transport routier est un maillon de l'activité économique du pays donc on suit le rythme de l'activité en France. En ce moment, l'économie est fortement dégradée, on le subit nous aussi et particulièrement en PACA."

L'inquiétude a gagné le secteur du transport routier qui fait face à un rude concurrence des pays d'Europe centrale, qui "représentent une concurrence très agressive pour nous en terme de prix, explique Jean-Marc Montagnac. Nous, nous avons des prix qui ne sont pas très hauts, nous avons des marges commerciales qui avoisinent les 1 à 3% pour les meilleurs. Quand on vous prive de trois mois d'activité, c'est catastrophique." 

Et pour se relancer, le transport routier regrette de ne pas pouvoir compter sur l'État

"C'est assez révoltant de voir avec quel mépris notre ministère nous traite. Aucune réponse sur les plans de relance. Le seul point positif c'est de nous raccourcir le délais de remboursement de la ristourne sur la TICPE (La taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques)." 

Jean-Marc Montagnac salue l'attitude du préfet de Région, qui a décidé du renfort des contrôles sur la route envers les transporteurs étrangers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu