Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : le vélo, la vedette du déconfinement dans le Nord-Pas-de-Calais

-
Par , France Bleu Nord

Le vélo est devenu la vedette du déconfinement. En témoignent, les commandes qui s'accumulent chez les vendeurs de vélos neufs ou d'occasion.

Les vélos deviennent une denrée rare. Photo d'illustration à Lille (Nord)
Les vélos deviennent une denrée rare. Photo d'illustration à Lille (Nord) © Radio France - Bénédicte Robin

"On doit être la seule activité en France qui repart sur un tel boom !" s'enthousiasme Frédéric Boulanger qui travaille à l'association Opale vélo services, à Calais (Pas-de-Calais). Depuis le début du déconfinement il y a un peu plus d'un mois, il vend en moyenne "cinq à six vélos par jour. Avant c'était plus cinq à six par semaine" explique-t-il.

L'association a même dû embaucher en urgence deux nouveaux mécaniciens pour suivre la cadence et la demande. Car Opale vélo service remet en état des vélos pour les vendre et répare les vélos des particuliers.

L'atelier de réparation est lui aussi complet. Frédéric Boulanger repousse les rendez-vous considérés comme non-urgents en octobre. "Si de la place se libère et qu'on avance bien, on rappelle les clients pour donner des dates en juillet ou en août".

Des pièces détachées en rupture

Mais le fait est que l'approvisionnement en pièces détachées est lui aussi compliqué. "C'est un phénomène national" assure le réparateur. "Imaginez tous les ateliers de France qui commandent tous en même temps un dérailleur, il faut suivre au niveau de la fabrication et de l'acheminement. Moi pour des pièces de base, dans mon logiciel de commandej'ai plein de pièces en rupture alors qu'en temps normal, c'est simple" constate-t-il.

De l'attente pour les vélos neufs

Du côté du neuf aussi, l'embouteillage se fait sentir. "Les magasins attendent beaucoup de vélos neufs" confirment Tanguy, manager réseau pour le Nord et l'Île-de-France d'une grande marque de vélo taïwanaise. "On est face à des problématiques d'acheminement parce que les commandes sont très importantes". Il refuse de donner des chiffres sur les délais mais cela va d'une dizaine de jours à plusieurs mois suivant les modèles.

Mais le professionnel constate aussi du changement dans la clientèle. "Des primo-accédants qui n'hésitent pas à mettre le prix". La mode du vélo à assistance électrique a fait augmenter de fait le prix moyen des vélos, autour de  1 500 euros voire plus mais les clients sont bien là assure-t-il.

Jusqu'à quand ? C'est un peu la question que se pose Frédéric Boulanger qui voit bien qu'il y a un "effet déconfinement" et besoin de grand air en cette fin de printemps et surtout dans la perspective des vacances d'été. Il faudra attendre l'automne pour savoir si cette nouvelle mode pourra supporter la grisaille et le froid.

Des aides pour acquérir un vélo

En tout cas, cet engouement pour les deux-roues s'accompagne d'aides de l'Etat, de la Région ou des municipalités. Des aides pour l'acquisition d'un vélo classique ou à assistance électrique mais aussi pour la réparation de son vieux vélo (opération coup de pouce vélo). Ces aides peuvent, dans certains cas se cumuler. Par exemple, la ville de Calais propose 100 euros pour un vélo classique, 150 euros pour un vélo à assistance électrique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu