Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : le zoo parc de Beauval compte les jours avant la réouverture

Après deux mois et demi de fermeture, le zoo parc de Beauval, dans le Loir et Cher, devrait rouvrir le 2 juin. La date sera confirmée cette semaine. Beauval compte sur un retour progressif des visiteurs. Mais, ce sera difficile de compenser les 30 millions d'euros de perte de chiffre d'affaire.

Yuan Meng, le bébé panda du ZooParc de Beauval Yuan Meng, le bébé panda du ZooParc de Beauval
Yuan Meng, le bébé panda du ZooParc de Beauval © Radio France - Marc Yvan

" J'ai hâte de rouvrir.. même les animaux s'ennuient sans visiteurs !!" Rodolphe Delord, le directeur du Zoo Parc de Beauval, attend encore l'autorisation préfectorale mais, sauf surprise, le site devrait bien rouvrir le 2 juin prochain. 

Publicité
Logo France Bleu

On est prêt, on a tout prévu pour accueillir les visiteurs en sécurité

Rodolphe Delord attend impatiemment le retour des visiteurs © Maxppp - Frédéric Dugit

Dans un premier temps, il faudra sans doute réserver sa venue à l'avance sur internet. Dans le parc lui même, le port du masque sera fortement conseillé et même obligatoire dans les serres tropicales et lors des spectacles. " Après, on a déjà prévu 80 distributeurs de gel hydro-alcoolique à tous les points stratégiques du parc. Nos salariés seront aussi équipés en masques et en visières. Donc, il n'y pas de souci, nous sommes prêts. On sait aussi gérer les flux surtout quand on a 45.000 mètres carrés d'allées pour se balader."

Une perte de 30 millions d'euros 

Pour le zoo parc de Beauval, site le plus visité de la Région Centre Val de Loire, avec 1 millions 600.000 visiteurs l'an passé, la réouverture est aussi un enjeu économique. Depuis la mi mars, il a perdu 30 millions d'euros. "C'est colossal" reconnait Rodolphe Delord, "c'est 40% de notre chiffre d'affaire annuel". Le zoo a pu bénéficier d'un prêt garanti par l'Etat et il a aussi reporté quelques échéances de prêts auprès des banques. "On a les reins solides mais là, il faut évidemment que ça reprenne". Et, Rodolphe Delord sait que ce ne sera pas facile. " Habituellement, mai et juin, sont des mois très bons pour nous. Nous accueillons beaucoup de scolaires mais nous les avons malheureusement perdus".  Il mise donc sur une reprise en douceur pour le mois de juin et il compte après sur les vacanciers français. " Je me dis que le tourisme loisirs peut repartir très vite avec notamment tous les français qui ne partiront pas à l'étranger cet été." 

L'entrée du Parc avant le confinement © Radio France - Stéphanie Berlu

Depuis le début de la crise sanitaire et le confinement, 210 salariés ont continué de travailler dans le zoo pour soigner les animaux et entretenir les structures et les jardins. Mais, 575 personnes ont été mises en chômage partiel, essentiellement les personnels de l'accueil, de la restauration et des boutiques. " Pour elles aussi,  il faut que ça reparte". Il y a aussi le cas des saisonniers, ils sont plus de 300 chaque année à venir travailler à Beauval.  "On a les cv, on est prêt à recruter mais ça va dépendre des conditions de la reprise, si on a du monde ou pas" insiste le patron des lieux. Cette année, le zoo parc de Beauval devait fêter ses 40 ans. " J'espérais qu'on batte encore des records. Malheureusement, ce ne sera sans doute pas le cas" se désole Rodolphe Delord. 

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu