Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : les brasseurs s'organisent en une filière brassicole des pays de Savoie

-
Par , , France Bleu Pays de Savoie

Pendant le confinement, les brasseurs de Savoie et de Haute-Savoie ne sont pas restés les bras croisés. Ils se sont réunis pourlancer la filière brassicole des Pays de Savoie.

Les fermenteurs de la brasserie artisanale de Sabaudia à Voglans
Les fermenteurs de la brasserie artisanale de Sabaudia à Voglans - Tony de Oliveira

Les statuts sont déposés, la filière brassicole des Pays de Savoie sera officiellement créée très prochainement. Entretien avec Tony de Oliveira, son futur président et dirigeant de la brasserie artisanale Sabaudia à Voglans.

Tony de Oliveira, président de la future filière brassicole des Pays de Savoie

France Bleu Pays de Savoie : Tony de Oliveira, vous avez profité du confinement pour créer une filière brassicole des Pays de Savoie, c'est à dire ?

Tony de Oliveira : Cela va regrouper les 80 brasseurs de Savoie et de Haute-Savoie, les malteurs - même si pour l'instant il n'y a qu'une malterie mais il y en aura peut-être d'autres un jour - et les producteurs de matières premières, d'orge et de houblon.

Pourquoi vous réunissez-vous ?

Pour faire avancer les choses. Si on est tout seul, un petit problème devient un gros problème, si on est plusieurs, il y'a plus de monde pour réfléchir et pour faire avancer les choses. Un exemple très concret : le stockage des matières premières. Si on ne stocke pas correctement l'orge, elle s’abîme, la filière va donc beaucoup aider là-dessus. Jusqu'à maintenant on le stocke mal, dans des sacs alors qu'il faut que ce soit dans des silos ventilés. Il y a un côté technique et logistique à mettre en place. Aujourd'hui, on est trop petit donc en s'associant on va pouvoir créer un endroit de stockage correct. L'idée, c'est qu'on ait de l'orge et du houblon originaires des deux Savoie

Pourquoi faire du locale ? Il n'y a plus que ça qui marche ? Ça coûte moins cher ? 

Aujourd'hui, ça va coûter plus cher, mais on sera fier de faire des produits de chez nous, le consommateur a aussi envie de ça. On l'a vu chez nous, en vente directe à la brasserie.

C'est même global, la consommation de bières a augmenté ?

La consommation augmente régulièrement donc c'est tant mieux pour nous les brasseurs. Je n'ai pas vraiment de chiffres, en revanche  aujourd’hui, la production de bières dans les deux Savoie est équivalente à la production de vin dans les deux Savoie : 120 000 hectolitres, ça va crescendo ! 

_________________________________________

France Bleu Pays de Savoie est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h16, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess