Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les camping-cars de Civens, un marché qui a repris plein pot

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les deux mois de confinement ont marqué un coup d'arrêt net aux ventes du Hall du Camping-car 42 à Civens mais elles sont reparties à pleine vitesse depuis la reprise mi-mai. Et cet été post-confinement attire de nouveaux clients tant pour des achats que pour des locations de camping-cars.

La directrice de la concession du Hall du Camping-car 42 à Civens, Gisèle Bruand, assure que cet été terminera un peu mieux que l'été dernier malgré les deux mois de fermeture dû au confinement.
La directrice de la concession du Hall du Camping-car 42 à Civens, Gisèle Bruand, assure que cet été terminera un peu mieux que l'été dernier malgré les deux mois de fermeture dû au confinement. © Radio France - Julien Gonzalez

"La relance éco", qui s'intéresse chaque jour à un acteur économique de notre région en cette période de déconfinement, est ce jeudi 6 août aux côtés des camping-cars. Direction le Hall du Camping-car 42 à Civens dans la Loire. Alors bien sûr la fermeture due au confinement de mi-mars à mi-mai a marqué un coup d'arrêt net aux ventes de l'entreprise ligérienne. Mais elles sont reparties en trombe depuis la reprise comme le raconte la directrice de la concession Gisèle Bruand et c'est un été post-confinement particulièrement bon pour le camping-car. 

La relance éco avec Gisèle Bruand, la directrice du Hall du Camping-car 42 à Civens

Nous sommes en plein cœur de l'été, y a-t-il "un effet camping-car" cette année après le confinement ? 

Il y a bien sûr un effet camping-car. Il faut savoir que le marché du camping-car se portait déjà très bien et qu'aujourd'hui, c'est un vrai phénomène qui répond parfaitement aux règles sanitaires actuelles. On vend plus de véhicules cette année. Alors il est évident que les deux mois où nous sommes restés fermés, on n'arrivera pas à les rattraper. Par contre, les mois de juin et juillet sont plus forts que les mois de juin et juillet de l'an dernier et ça, c'est l'effet Covid-19. On sera je pense un peu mieux que l'an dernier en finalités. 

Est-ce que le marché a changé ? Concrètement, est-ce que vous voyez de nouveaux clients arriver cette année ?

Le marché évolue bien sûr. Alors on a encore nos anciens clients qui renouvellent leurs véhicules. Mais on a toute une nouvelle clientèle qui arrive, une clientèle plus jeune qui ne pensait peut-être pas investir dans un camping-car il y a quelques mois et qui va pouvoir débuter ce mode de loisirs qui permet de voyager en étant partout chez soi. 

Ces nouveaux clients, comment ont-ils entendu parler de camping-car et qu'est-ce qu'ils viennent chercher ? 

Ils ont beaucoup entendu parler de camping-car durant le confinement parce qu'il y avait une campagne de publicité qui était assez bien faite par la chambre syndicale constructeurs. Et aujourd'hui, ils viennent chercher une liberté et surtout une sécurité. C'est vrai que l'hôtel fait moins rêver et ils peuvent partir au cœur de l'Auvergne, ils peuvent partir dans le Jura, ils peuvent faire plein de choses où ils n'ont pas besoin d'être dans la foule et ils restent ainsi en toute sécurité. 

Combien faut-il compter à peu près côté budget pour être à l'aise dans un camping-car ? 

Le prix moyen d'un camping-car aujourd'hui neuf, c'est autour de 50 000 euros. Mais il y a aussi tout un marché d'occasions qui peut répondre à une demande de premier camping-cariste. Donc on répond à toutes les demandes de prix aujourd'hui. 

On peut donc acheter des camping-cars mais on peut aussi en louer : là aussi, même tendance, le marché est exponentiel ? 

Oui, le marché de la location est un marché qui fonctionne déjà bien en temps normal, notamment sur les mois de juillet et août puisque ce sont les deux mois les plus forts en location. Mais cette année, on a dû rajouter des véhicules sur notre parc location pour répondre à la plus grande demande puisqu'elle a, elle aussi, explosé. 

Vous pensez que cette hausse des ventes et des locations répond à une situation sanitaire et c'est une mode ou vous voyez un vrai changement des Français à prendre des vacances et à voyager ? 

Non, je ne pense pas que ce soit lié à la situation. C'est intensifié par la situation sanitaire actuelle mais le camping-car est un marché qui progressait chaque année et je pense qu'il a encore de bonnes années devant lui ! 

________________
France Bleu Saint-Etienne Loire est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess