Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les chantiers d'insertion de l'Yonne s'interrogent sur leur avenir

-
Par , France Bleu Auxerre

La crise sanitaire a fragilisé un peu plus les associations d'insertion qui dans l'Yonne accompagnent plus de 600 personnes dans leur retour à l'emploi.

Eric Polrot, président de l'association TONYC qui regroupe onze structures
Eric Polrot, président de l'association TONYC qui regroupe onze structures © Radio France - Eric Polrot

Eric Polrot est le président de l’association Tonyc qui regroupe onze structures dont l’association Pénélope à Sens ou Émeraude à Saint-Fargeau.

Ecoutez Eric Polrot, président des structures d'insertion de l'Yonne

Les structures d’insertion de l’Yonne ont-elles été fragilisées par le confinement ?

Globalement non, les associations sont plutôt solides dans l’ensemble mais affectées différemment en fonction de leurs activités. Certaines ont continué à travailler pas d’autres. Par exemple Pénélope à Sens a un manque à gagner de 100.000 euros, mais ce n’est pas trop inquiétant, ses finances sont saines.

Vos salariés sont des personnes éloignées de l’emploi. Comment ont-ils vécu dans l’ensemble cette période particulière ?

Ce n'est pas toujours simple car ces personnes cumulent parfois des difficultés sociales, notamment celles qui vivent en appartement dans des quartiers populaires. Mais ces moments ont aussi permis de renforcés des liens. Ceux qui venaient travailler ont aussi pu sortir du confinement et c'était parfois bien pour eux.

Sauf que le chômage augmente déjà. Est-ce que cela vous inquiète pour vos salariés censés trouver du travail ou une formation ?

Oui, bien sûr, s’il y a moins d’offres, cela va être plus difficile pour eux. Notamment pour ceux qui arrivent en fin de contrat. L’Etat a prévu de prolonger de trois mois les contrats, mais ça risque d’être une période plus compliquée pour trouver un emploi.

_____________________________________

France Bleu Auxerre est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess