Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les chocolateries Vergne face une reprise encourageante

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Chaque jour, France Bleu Belfort-Montbéliard s'intéresse à la reprise économique dans la région après deux mois de confinement. Aujourd'hui, zoom sur les chocolateries Vergne qui ont fait face à d'importantes pertes pendant la crise. Aujourd'hui, tous les feux sont au vert.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Alexis Sciard

Les chocolateries Vergne reprennent du poil de la bête. Après les deux mois de confinement, où les pertes se sont accumulées pour toutes les chocolateries, la reprise est là. Les clients font leur retour en masse dans les trois boutiques du Nord Franche-Comté pour acheter du chocolat. La direction est rassurée et estime que le gros de la crise est déjà derrière elle.

La moitié des recettes en moins dans la caisse

"On a perdu effectivement de l'activité. Jusqu'à 50% de chiffre d'affaires, déclare Eric Vergne, le patron. La période de confinement est tombée juste sur la période de Pâques, qui est la deuxième période la plus importante en matière d'activité chocolat. Mais on a plutôt bien passé cette période", explique-t-il.

D'autant que depuis le 11 mai, la demande augmente énormément. "Elle a repris mieux qu'avant. C'est très positif !", se réjouit le chocolatier. "Bien sûr, on ne récupérera jamais ce qui a été perdu mais là encore, on a la confirmation que notre métier a dû sens. Que l'on est au cœur des moments de joie en famille, entre amis (...). Donc pour beaucoup de gens, le déconfinement est synonyme de retrouvailles. Et finalement, le pâtissier-chocolatier démontre qu’il y a tout à fait à sa place", se félicite le patron. 

Au total, "on est à peu près sur 15 à 20% en plus mais ça mais c'est très conjoncturel, tempère-t-il. C'est-à-dire qu’il y a une recrudescence de ces moments de retrouvailles en ce moment. Ensuite, on va retomber dans une période plus fragile : la période d'été en général est calme par chez nous". L'incertitude règne pour les mois de septembre et octobre: "On ne sait pas ce qu'il va se passer. La grande leçon de ce confinement a été que l'avenir n'a jamais été aussi incertain. Il faut qu'on soit souple, réactif, à l'écoute des demandes et puis qu'on soit prêt à réinventer de nouvelles choses. On doit s’adapter", affirme-t-il.  

Garder les apprentis à tout prix

A l'heure où beaucoup d'entreprises renoncent à recruter des apprentis pour l'année prochaine, Eric Vergne assure qu'il s'agit d'un poste de dépense sur lequel il ne compte pas faire d'économies: "Dans nos métiers d'artisans, notre patrimoine le plus riche, c'est les hommes et les femmes. Arrêter la formation, ça voudrait dire à moyen terme s'appauvrir. Nous, on a toujours besoin de rechercher du personnel, pour avoir des gens dans l'équipe qui soit adaptés au travail. Il faut les former. Donc nous n’allons surtout pas baisser la formation. Au contraire, ajoute-t-il. On forme 8 apprentis en ce moment. On en formera 9 en septembre".  

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Belfort Montbéliard

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu