Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les CMN ont retrouvé une activité normale sur le chantier naval cherbourgeois

-
Par , France Bleu Cotentin

La production n'a été arrêtée que trois semaines au début du confinement aux Constructions Mécaniques de Normandie. Le chantier naval a commencé à faire ses salariés progressivement dès le 20 avril. Et aujourd'hui l'ensemble de l'effectif a repris l'activité sur le site.

Les CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) Cherbourg.
Les CMN (Constructions Mécaniques de Normandie) Cherbourg. © Radio France

L'activité a progressivement repris dès le 20 avril au chantier naval cherbourgeois des CMN.  

Une production indispensable pour ne pas prendre de retard dans la livraison des bateaux et notamment le très gros contrat de 600 millions de dollars des Constructions Mécaniques de Normandie pour son client HSI en Arabie Saoudite. 

Trois nouveaux bateaux sur les 39 intercepteurs rapides de 32 mètres de long commandés par l'Arabie Saoudite, ont été expédiés juste avant le confinement. L'objectif était de préparer dans les délais la livraison des trois suivants au mois de juin prochain.  "Les engagements sont respectés mais ce sont les clients qui nous demandent un décalage de la livraison", annonce le Pdg,  car ils ne peuvent pas venir à Cherbourg en raison des vols internationaux très limités.

"Le plan de redémarrage s'est étalé sur 4 semaines", précise le président des CMN Serge Quaranta

Et ce n''était pas simple pour cette entreprise qui emploie 360 personnes et une centaine de sous-traitants dont beaucoup doivent travailler dans les espaces confinés des bateaux en construction. Les CMN ont dû réorganiser l'ensemble de la production pour répondre aux exigences sanitaires : gestes barrières, protection des salariés, nombre de personnes dans les vestiaires, etc.  Le port du masque est conseillé sur le site et même obligatoire dans certains espaces comme à l'intérieur des bateaux en construction.

"Aujourd'hui hormis quelques personnes en garde d'enfants, la totalité de l'effectif CDI a réintégré les locaux. Les intérimaires et sous-traitants nous ont également rejoint", explique le patron du chantier naval.

La montée en puissance se poursuit grâce à un carnet de commandes qui donne une visibilité sur plusieurs mois. Les embauches vont même reprendre avec le recrutement d'une trentaine de personnes dans les trois qui viennent. 

La Relance Eco avec Serge Quaranta, président des CMN à Cherbourg

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu