Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La relance éco : les colis en points relais ressortent peu à peu la tête de l'eau

-
Par , France Bleu Paris

Les distributeurs comme Mondial Relay, UPS ou Relay Colis ont fortement souffert de la crise du Covid, puisque la quasi-totalité des points relais étaient fermés. Les consommateurs ont donc privilégié l'envoi des colis à domicile. Mais depuis le déconfinement, l'activité reprend.

Mondial Relay souhaite recruter 700 à 800 points relais supplémentaires en Île-de-France.
Mondial Relay souhaite recruter 700 à 800 points relais supplémentaires en Île-de-France. © Maxppp - Claude Prigent

Des magasins fermés et des colis impossibles à distribuer... La crise du Covid-19 a été vécu comme un cauchemar par les distributeurs du e-commerce comme UPS, Relay Colis ou Mondial Relay, qui sont dépendants des commerces de proximité. "Nous avons dû stopper notre activité pendant quasiment deux mois, avec pour conséquence une perte de 70 millions d'euros de chiffre d'affaires" confirme Antoine Pottiez, le président de Mondial Relay. "Donc on n'est très heureux de retrouver notre activité, on peut dire qu'on est sorti du marasme. Maintenant, reste à transformer dans la durée".

Reste que la crise du coronavirus a démontré la vulnérabilité de cette activité et sa dépendance aux petits commerces, qui ont progressivement rouverts depuis le 11 mai dernier. Avant le confinement, Mondial Relay disposait de 9.200 points relais en France et était présent dans 15 pays.

"Aujourd'hui, la quasi-totalité des points-relais ont rouvert, à part une petite centaine, qui rouvriront en septembre", Antoine Pottiez, président de Mondial Relay.

"On veut dé-vulnérabiliser notre réseau" en recrutant des commerces de première nécessité

L'entreprise compte bien tirer les leçons de la crise et développer son réseau : "On avait prévu avant le confinement d'ouvrir des points relais pour atteindre le chiffre de 13.000, car on a une demande de plus en plus forte", explique Antoine Pottiez. Cet objectif est maintenu, mais le profil des commerces sera revu, pour se concentrer sur les commerces de première nécessité qui resteraient ouverts même en cas de seconde vague : "_On veut dé-vulnérabiliser notre réseau, qui s'appuie sur des commerces de proximité. Notre axe de recrutement va davantage vers les commerces dits "de première nécessité" pour éviter de se retrouver à nouveau confrontés à des fermetures administrative_s".

Et pour cette stratégie, la région Île-de-France est cruciale : "L'Île-de-France reste un bassin très important de consommation, donc nous sommes plutôt en recherche de commerçants sur la région. Nous recrutons entre 700 et 800 points relais supplémentaires, donc les commerces qui ne le sont pas sont invités à se rapprocher de nous". L'appel est donc lancé...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess