Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les commerçants d’Annemasse comptent sur le retour de leurs clients suisses

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Avec la réouverture ce lundi 15 juin de la frontière entre la France et la Suisse, les commerçants d’Annemasse (Haute-Savoie) misent sur le retour de leurs clients genevois.

Centre-ville d'Annemasse.
Centre-ville d'Annemasse. © Radio France - Richard Vivion

Fermée depuis près de trois mois, la frontière entre la France et la Suisse et plus particulièrement entre Genève et Annemasse (Haute-Savoie) va rouvrir ce lundi. "Nous attendons nos clients suisses de pied ferme !". Marion, vendeuse de chaussures, a le sens de la formule. Large sourire aux lèvres, cette commerçante installée place Jean Deffaugt à Annemasse, connait toute l’importance de sa clientèle genevoise. "Ce sont des acheteurs plus exigeants mais ils ont un pouvoir d’achat plus important et ils achètent facilement." 

REPORTAGE - Avec la réouverture de la frontière, les commerçants d’Annemasse comptent sur le retour de leurs clients suisses.

Rue du commerce, l’enseigne de la boutique d’une grande marque de vêtements attire l’œil. A l’intérieur, les vendeurs portent des visières. "Avant le confinement, les samedis nous avions entre dix et quinze clients suisses", explique la gérante."Ils peuvent dépenser jusqu’à 600 euros, poursuit la jeune femme. Je pense qu’ils vont reprendre leur habitude de consommer côté français car les prix sont jusqu‘à 30% moins chers." 

Inquiétude sur l'avenir des frontaliers

Privés de shopping sur France depuis trois, les genevois vont-ils se ruer dans les magasins annemassiens ? "On les attend et on est tous impatiens", reconnait le président d’Annemasse Commerces, l’association des commerçants. "Maintenant, on se pose aussi beaucoup de questions car l’acheteur suisse ne sauvera pas à lui seul nos boutiques", poursuit Sébastien Lesage. Il compte aussi sur les frontaliers et leur pouvoir d’achat. "Mais là, nous sommes quand même inquiets", précise une opticienne du centre-ville. "Il ne faut pas se leurrer, les travailleurs français seront les premiers touchés par les licenciements sur Genève." 

A Annemasse, l’épidémie de Covid-19 et le confinement ont déjà entraîné la fermeture de trois boutiques. "Aujourd’hui, on repart petit à petit, explique Sébastien Lesage. Nous avons très bien travaillé les quinze derniers jours de mai mais le moment le plus important sera à la rentrée. Quand la vie normale reprendra. Ce sera long mais il faut rester positif pour que le commerce revive." 

"Après la réouverture des terrasses le 2 juin, le 15 juin et le retour des clients suisses c'est la deuxième étape." - Sébastien Lesage, président d'Annemasse Commerce  

Sébastien Lesage, président d'Annemasse Commerce.

____________________________________________________
France Bleu Pays de Savoie est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess