Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les conseils de la CPME et d'autres organisations patronales pour les entreprises

-
Par , France Bleu Bourgogne

La CPME (Confédération des Petites et Moyennes Entreprises) et d'autres organisations patronales s'organisent pour la relance des entreprises de Côte-d'Or. Elles jouent les intermédiaires entre les patrons d'un côté, et l'Etat et les banques de l'autre. Objectif : limiter la casse.

Les patrons des patrons de la région fournissent des conseils aux entreprises, l'Etat, lui, donne l'argent
Les patrons des patrons de la région fournissent des conseils aux entreprises, l'Etat, lui, donne l'argent © Radio France - Cédric Hermel

La reprise se poursuit pour les entreprises de Côte-d'Or mais elle peine pour certains secteurs. La CPME avec d'autres organisations patronales ont lancé un plan de relance pour les entreprises de Côte-d'Or et de toute la région, pour tous les secteurs : bâtiment, agriculture, industrie, etc. Mais ici, les patrons de la région n'ont pas d'argent à distribuer ou à prêter aux firmes qui ont un problème, plutôt des conseils et des contacts. 

Jouer les entremetteurs

"Nous n'avons pas d'argent à donner mais une expertise", résume Mathieu Six, secrétaire général de la CPME Bourgogne-Franche-Comté. Le principe est simple : lorsqu'une entreprise d'Auxonne ou Montbard a des difficultés financières par exemple, le PDG fait appel aux patrons des patrons pour exposer son problème et détailler le trou dans la trésorerie. La CPME, la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie)ou la Chambre d'Agriculture intervient à ce moment-là et met en relation l'entrepreneur avec une banque ou l'Etat. 

Les organisations patronales n'ont pas de liquidités, ici c'est l'Etat ou les banques qui en ont et le versent. Les entreprises de Bourgogne-Franche-Comté, dont la Côte-d'Or ont une enveloppe de plus de 3 milliards d'euros à disposition pour repartir : 900 millions sont donnés par l'Etat qui prête également 2,6 milliards d'euros à un taux de 0,25%.

Certains secteurs plus touchés que d'autres

Des conseils qui vont pour tous les secteurs de l'économie de la région, notamment le bâtiment. "On ne sait toujours pas comment vont se passer les prochains mois, pour les échéances notamment", souffle Manuela Morgadinho, représentante de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la région. "L'industrie est touchée par la crise, à cause de l'arrêt des commandes", ajoute de son côté Rémy Laurent, président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bourgogne-Franche-Comté. 

Des secteurs touchés comme peuvent l'être les patrons de ces entreprises. "Nous sommes aussi là pour apporter notre soutien psychologique aux entrepreneurs de la région quand ils en ressentent le besoin", explique Mathieu Six. Les organisations patronales estiment que le dispositif doit durer aussi longtemps que la crise aura des effets sur les entreprises de la région.

_____________________________________
France Bleu Bourgogne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess