Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les croisiéristes ne s'amusent plus à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Les croisières sont toujours à l’arrêt à Marseille, malgré le déconfinement, et les pertes s'élèvent à millions d'euros. Les croisiéristes espèrent une reprise au début de l'été avec un cahier des charges très strict à respecter sur les conditions sanitaires.

Les bateau de croisières espèrent vite pouvoir repartir en mer.
Les bateau de croisières espèrent vite pouvoir repartir en mer. © Radio France - Camille Payan

Les bateaux sont à quai et on ne sait pas vraiment quand ils pourront prendre le large ni quand des centaines de personnes vont pouvoir embarquer pour un séjour en mer. La reprise de l'activité est compliquée pour les croisiéristes après deux mois d'arrêt. Il faut établir un protocole précis pour respecter les consignes sanitaires et un bateau est un lieu de vie, lors d'une croisière les passagers sont déjà par défaut confinés ce qui complique évidemment la tâche. Les croisiéristes vont donc devoir s'adapter. Mais ils sont prêts. 

Il évident que nous n'allons pas réunir des milliers de gens. On va sans doute redémarrer avec seulement des centaines de passagers à bord, moins de monde. Les croisières ne seront pas les mêmes d'habituellement - Jean-François Suhas, président du Club croisières Marseille-Provence. 

Une reprise espérée au début de l'été

Aucune date n'est connue à ce jour pour un largage des amarres des bateaux de croisières mais Jean-François Suhas lui s'est fixé une date: le début de l'été. Mais comment rassurer les passagers ? Les encourager à réserver des voyages alors que l'épidémie de Covid-19 ne sera sans doute pas terminée et qu'à bord d'un bateau le virus peut rapidement circuler.  

Prendre la température à l'embarquement est une piste, comme tester les passagers puis pouvoir les isoler s'ils sont positifs. Il faut bien-sûr maîtriser la sécurité des passagers et de l'équipage. L'élément sanitaire va devenir un principe de sécurité pour les compagnies. 

Pour renforcer cette sécurité sanitaire les croisiéristes évoquent également une forte présence du personnel médical à bord. Les professionnels de croisières qui rappellent également que les épidémies, comme la gastro-entérite sont fréquentes et elles sont maîtrisées. 

Ponant, la compagnie marseillaise de croisières de luxe se mobilise pour mettre au point des protocoles pour l'accueil des passagers dans des conditions de sécurité optimales. Son objectif est aussi de conserver le plaisir de la croisière. Une offre franco-française et européenne est en projet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess