Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : les cuisinistes sarthois sollicités pour rendre les domiciles plus confortables

-
Par , France Bleu Maine

C'est une conséquence du confinement : davantage de clients pour l'aménagement des logements, notamment les cuisines et les salles de bain. A Sablé, un artisan estime que "cela pourrait durer".

Une cuisine équipée (photo d'illustration)
Une cuisine équipée (photo d'illustration) - Photo Friedrich Böhringer - creative commons attribution partage à l'identique

"Beaucoup de gens ne partent pas forcément en vacances mais se font plaisir avec l'aménagement de leur intérieur". Sylvain Portier, patron de Sablé cuisine & bain, spécialiste de l'aménagement intérieur, connaît depuis des semaines un afflux hors du commun : "beaucoup plus de demandes, au point que j'ai du faire appel à d'autres artisans".

"Au moins jusque fin juillet"

Les semaines passées à la maison ont incité certains à investir dans leur intérieur. Ce genre de projet se réalise par étapes. "Il y a surtout beaucoup de demande de devis de cuisines et salles de bains", observe Sylvain Portier. Combien passeront réellement à l'acte ?

Le cuisiniste se montre plutôt optimiste : "le confinement a aussi préparé le terrain parce que les gens ont mis de l'argent de côté". Il estime que "ça va durer au moins jusqu'à fin juillet". Pour la suite, "près à la rentrée, ça dépendra de l'activité générale et des mesures gouvernementales".

► Ecoutez la chronique "La relance éco" de 7h15 sur France Bleu Maine

Choix de la station

À venir dansDanssecondess