Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

La relance éco : les demandes de locations explosent en Île-de-France, surtout en grande couronne

Par

Depuis le déconfinement, le marché immobilier, particulièrement en Île-de-France, est en effervescence. Il est aussi très différent de ce qu'il était avant la crise sanitaire. Les demandes se concentrent en-dehors de Paris.

Depuis le déconfinement, le marché immobilier est en effervescence, particulièrement en grande couronne Depuis le déconfinement, le marché immobilier est en effervescence, particulièrement en grande couronne
Depuis le déconfinement, le marché immobilier est en effervescence, particulièrement en grande couronne © Maxppp - Sebastien JARRY

Depuis le déconfinement, le marché immobilier, particulièrement en Île-de-France, est en effervescence. Toutes les demandes de location ou d'achats bloqués pendant le confinement réapparaissent. Résultat : le nombre de demandes de location a explosé le mois dernier : +79% par rapport à juin 2019, selon une étude de pap.fr .

Publicité
Logo France Bleu

"Suite à cette période du confinement où les besoins immobiliers n'ont pas pu s'exprimer, on constate une explosions des demandes, que ce soit pour les achats (les prix montent), mais aussi pour les locations : pendant deux mois, les déménagements étaient quasi-arrêtés, les états de lieux étaient impossibles à réaliser. Tout était bloqué donc depuis le déconfinement, tout s'exprime d'un seul coup", confirme Eric Allouches, directeur exécutif du réseau d'agences de location Era.

Des recherches d'espace et donc... en dehors de Paris

Autre tendance observée depuis le déconfinement : les recherches se focalisent davantage sur la grande couronne, sur des logements plus grands et des espaces extérieurs :"On note une très forte envie d'espace. Quand vous êtes à Paris, ce n'est pas évident, mais on a beaucoup de demandes pour au moins un balcon ou une terrasse. Et puis il y a beaucoup de demandes en-dehors de Paris. On a beaucoup de cas dans notre réseau de personnes qui veulent déménager pour aller vivre un peu plus loin de Paris, où l'immobilier est moins cher et où la possibilité d'espaces extérieurs est plus grande. C'est une tendance qui je pense est en train de s'installer dans les esprits", estime le spécialiste.

Dans le détail, on constate que la grande couronne, voir même des départements plus excentrés de la capitale, sont privilégiés : "La Seine-et-Marne, mais aussi les Yvelines, du côté de Rambouillet, ou bien de Fontainebleau", liste Eric Allouches. "Et puis pour les gens qui peuvent télétravailler, on a pas mal de demandes ailleurs, dans le Perche ou bien à Chartres".

Un agent immobilier de Chartres m’expliquait que sur 9 ventes réalisées en juin, il en avait fait 5 à des personnes de la région parisienne". - Eric Allouches, directeur exécutif du réseau d'agences de location Era.

"Et puis les prix sont bien plus bas : à Paris, on est à plus de 10.000 euros le mètre carré, donc pour le prix d'un 50m2 à Paris, vous avez une superbe maison dans le centre de Chartres...", constate le dirigeant d'entreprise.

Les dossiers de location plus en plus exigeants

Mais revers de la médaille pour les locataires : il est de plus en plus difficile de voir sa demande de location aboutir. Il faut avoir un dossier en béton, confirme Eric Allouches : "Plus vous avez de demandes, plus le propriétaire a le choix du locataire. Il va rechercher d'abord quelqu'un de solvable, et puis il va étudier les profils pour choisir un dossier plus qu'un autre".

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu