Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les formations de radio-protection reprennent à la centrale de Gravelines

-
Par , France Bleu Nord

La centrale nucléaire de Gravelines n’a pas cessé son activité pendant le confinement. Elle a fonctionné au ralenti, avec les agents indispensables à la production d’électricité. Mais les formations ont été stoppées ; elles reprennent, notamment les habilitations pour travailler dans le nucléaire.

Dans le centre de formation de la centrale de Gravelines, les agents s’entraînent à travailler dans les zones potentiellement contaminées.
Dans le centre de formation de la centrale de Gravelines, les agents s’entraînent à travailler dans les zones potentiellement contaminées. © Radio France - Matthieu Darriet

Le centre de formation est un monde un peu à part, près de l’entrée principale de la centrale nucléaire de Gravelines, près de Dunkerque. C'est un bâtiment tout neuf, avec à l’intérieur des salles de cours, classiques, mais aussi des maquettes à taille réelle. Il s'agit de reproduction des installations que les 3.200 agents Edf et les prestataires peuvent trouver dans la centrale.

Perfectionner les gestes métiers

"Il y a des vannes, des pompes et différents types de matériels sur lesquels nous allons venir faire des mises en situation, raconte Nicolas Oscillante, le responsable de la formation à la centrale de Gravelines. On va guider et observer les stagiaires sur leur façon de mettre en oeuvre les gestes de leur métier. On observe leur professionnalisme."

Des vannes, pompes et autre tuyaux à taille réelle sont reconstitués pour permettre aux agents de perfectionner leurs gestes métiers, en toute sécurité.
Des vannes, pompes et autre tuyaux à taille réelle sont reconstitués pour permettre aux agents de perfectionner leurs gestes métiers, en toute sécurité. © Radio France - Matthieu Darriet

Tout ce qui est redit dans la partie en salle est ensuite mis en application sur ce terrain reconstitué. Les stagiaires peuvent ainsi travailler sur la chute de plain-pied, les objets qui peuvent tomber. Ce sont des automatismes de sécurité que les formateurs viennent rappeler.

Recyclage en radio-protection

Mais la formation la plus importante, qui nécessite un recyclage des agents, tous les trois ans, c’est celle sur la radio-protection, et le travail en milieu potentiellement contaminé. Avec le confinement, des dérogations ont été accordées par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), pour dépasser les délais. Mais il faut désormais rattraper ce temps. 2 jours complets de formation sont proposés, rallongés à trois jours en mode Covid, car déjà rien que pour l’habillage, c’est compliqué.

Un fond de générateur de vapeur, à taille réelle, a été installé. Les stagiaires doivent entrer à l'intérieur et en ressortir rapidement, une fois la réparation effectuée.
Un fond de générateur de vapeur, à taille réelle, a été installé. Les stagiaires doivent entrer à l'intérieur et en ressortir rapidement, une fois la réparation effectuée. © Radio France - Matthieu Darriet

A chaque fois, les stagiaires sont mis en situation réelle. Il y a même un immense fond de générateur de vapeur, détaille Nicolas Oscillante : "C'est une maquette, à l'échelle 1, d'un bol de générateiur de vapeur, qui permet de venir s'entraîner à entrer et sortir, de manière rapide." 

Agir vite pour limiter l'exposition

Les agents doivent en effet apprendre à agir vite, car le but est de passer le moins de temps possible dans cet espace, réduit et confiné, pour limiter au maximum le temps d’exposition à la radioactivité. Chaque agent porte d'ailleurs, en permanence, son dosimètre. Il enregistre les doses reçues, avec des seuils à ne pas dépasser.  

Ils sont plus de 7.000 agents ainsi formés chaque année dans les centrales. A Gravelines, cela mobilise une trentaine de formateur

Choix de la station

À venir dansDanssecondess