Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : les logiciels de 3SI sont écrits en Creuse et utilisés par 80% des hôpitaux français

-
Par , France Bleu Creuse

L'entreprise de Guéret 3SI ne chôme pas : ses outils informatiques équipent près de 80% des hôpitaux et des laboratoires d'analyse privés. Pendant le confinement, elle a dû assurer à distance la maintenance de ses services.

3SI fournit des outils informatiques aux hôpitaux et aux laboratoires d'analyse
3SI fournit des outils informatiques aux hôpitaux et aux laboratoires d'analyse - Anthony Burelou

Elle offre ses services de dématérialisation informatique à plus de 80% des hôpitaux français et 60% des laboratoires de ville : l'entreprise 3SI, située à Guéret (Creuse), a dû faire face aux demandes de ses clients pendant la crise du Covid. 

Réactivité et télétravail

Pour son patron, Anthony Burelou, il était primordial d'être là pendant la crise : "Notre équipe technique était là pour pallier toute défaillance ou problème de nos services. On a tenté d'être très réactifs sur la réponse quand on était sollicités." 

Le tout, à distance : "Habituellement, on utilise assez peu le télétravail, explique Anthony Burelou. Mais dès le 16 mars, tout le monde s'est mis en télétravail. Dans notre domaine, on a tous les outils à disposition ! En moins d'une demi-journée tout le monde était opérationnel." 

Quelques projets ralentis

Le patron a tout de même dû mettre certains de ses 27 employés en chômage partiel. Autre conséquence du confinement : certains projets ont été forcément ralentis. "Les projets qui devaient être lancés en avril, mai, et même début juin, ont tous été décalés. Habituellement on va directement chez nos clients, on se déplace dans la France entière, et même l'Europe, sur la partie francophone. Tout a été reporté" 

Nous restons optimistes pour la suite

Anthony Burelou préfère regarder vers l'avenir : "On a d'autres projets, notamment dans l'industrie agroalimentaire ou cosmétique, toujours dans cette idée de dématérialiser les saisies de données. Et sur notre secteur de la santé, il y a toujours des besoins auxquels on va répondre. Nous restons optimistes pour la suite."

Pour écouter l'interview d'Anthony Burelou, cliquez ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu