Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : les magasins azuréens de farces et attrapes privés de clients cet été

-
Par , France Bleu Azur

Avec la Covid-19, les discothèques sont fermées, de nombreuses fêtes de villages annulées, certains magasins de farces et attrapes azuréens enregistrent une perte de leur chiffre d'affaire.

Frédéric Minière a dû mal à vendre ses feux d'artifices cet été.
Frédéric Minière a dû mal à vendre ses feux d'artifices cet été. © Radio France - Justine Leclercq

Dans son magasin dans le centre-ville de Nice, Frédéric Minière attend désespérément les clients. Le gérant de la boutique de farces et attrapes Festival a dû mal cet été  à écouler son stock de colliers et de jupes hawaïennes. Avec la Covid-19, les discothèques sont fermées. Il y a très peu de fêtes. Le commerçant a une baisse de 50 voir 60% de son chiffre d'affaire. Les fêtes de village dans le Moyen et Haut-Pays niçois sont également quasiment toutes annulées. Frédéric Minière est donc moins sollicité pour fabriquer les cocardes pour les aubades. En 30 ans de métier, le commerçant niçois explique avoir rarement connu une telle situation. "ça dure depuis février, on a pas pu terminer le Carnaval de Nice, puis les autres carnavals ont été annulés, et maintenant il n'y a plus les mariages, plus de fêtes". Frédéric Minière travaille uniquement grâce aux anniversaires privés. D'habitude, ils sont 3 au magasin mais cet été. Il travaille seul. L'une des employée est au chômage partiel et le contrat de l'autre n'a pas été reconduit. Le roi niçois du déguisement redoute déjà l'automne et Halloween, la grande fête déguisée.

Rencontre avec Frédéric Minière gérant d'un magasin de farces et attrapes à Nice.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess