Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : les prévisionnistes de Météo France, un peu moins dans le brouillard

-
Par , France Bleu Picardie

Au centre météorologique d'Abbeville dans la Somme, le confinement et la crise sanitaire ont perturbé les conditions de travail des prévisionnistes de Météo France. L'activité revient progressivement à la normale.

Illustration - Un bureau à Météo France
Illustration - Un bureau à Météo France © Maxppp - Maxppp

Il se sent encore un peu seul dans les bureaux du centre météorologique d'Abbeville où il travaille depuis sept ans. Kévin Hugot est l'un des quatre prévisionnistes de la station picarde et depuis plusieurs semaines, crise sanitaire oblige, il ne croise plus ses collègues. "C'est des vacations de douze heures donc effectivement, il y a des moments de solitude quand on a moins d'activité", raconte t-il.

Le confinement a compliqué l'activité

Mais à partir du mois prochain les prévisionnistes devraient pouvoir être deux en même temps au centre d'Abbeville. De quoi tourner définitivement la page d'une période de confinement qui a compliqué la tâche de Kévin Hugot. "On a travaillé depuis nos domiciles mais avec des moyens limités puisque la prévision nécessite des moyens informatiques assez lourd. On a travaillé en mode dégradé, c'est à dire que certaines productions ont été mises en pause. Par exemple la météo des plages a été suspendu pour France 3 puisqu'il n'y avait personne sur les plages.

Maintenir les prestations

Pour limiter les conséquences économiques, l'entreprise a demandé de maintenir au maximum le lien avec les clients et les prestations fournies, malgré les difficultés techniques. "A Abbeville soit on avait des contacts téléphoniques pour renseigner les clients, soit on mettait à leur dispositions des informations via des sites extranet. On a aussi passé certaines activités en mode automatique", explique André Solé, référent Météo France en Picardie. Météo France a maintenu systématiquement ses bulletins de vigilance auprès des préfectures et de certains gros clients. 

Depuis un mois Météo France a aussi complètement repris les publications de données quotidiennes, hebdomadaires ou mensuelles de climatologie. C'est notamment grâce au travail de la station d'Abbeville que l'on mesure, par exemple le risque de sécheresse en Picardie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu