Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

"La Relance éco" : les restaurants sarthois font moins appel aux apprentis à cause de la Covid-19

-
Par , France Bleu Maine

Le Centre de formation des apprentis de la Chambre de commerce et d'industrie du Mans cherche encore des apprentis à une semaine de la rentrée 2020, notamment pour sa filière restauration. Pourtant, les restaurateurs sarthois ont demandé moins d'apprenti cette année à cause de la Covid-19.

Le CFA de la CCI du Mans cherche encore des apprentis pour sa filière restauration, notamment pour le service en salle. (image d'illustration)
Le CFA de la CCI du Mans cherche encore des apprentis pour sa filière restauration, notamment pour le service en salle. (image d'illustration) © Maxppp - Jean François Ottonello

La restauration est la filière d'apprentissage la plus touchée par la Covid-19 au Centre de formation des apprentis (CFA) de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Mans. Le directeur de l'établissement, Christophe Albert, a noté "une chute des demandes de 8%". Au pire de la crise, il prévoyait une baisse de 25%. La campagne de recrutement des entreprises a été décalé du mois d'avril à mi-mai, pour se terminer fin juillet. "Les mois de mai et juin, beaucoup d'inquiétude puisque les restaurants étaient en activité encore très réduite. La barre s'est redressée fin juillet", raconte Christophe Albert.

Malgré la baisse des demandes, le CFA de la CCI du Mans a encore des places à pourvoir en restauration, notamment pour le service en salle. 

La filière automobile à bloc

Au contraire, la filière mécanique, carrosserie et peinture automobiles s'est vite remplie. "Cette année, on avait anticipé une rentrée difficile, toujours liée à la Covid-19. En fin de compte, on est sur un même rythme, voire sur certains diplômes, on est complètement saturés", explique le directeur du CFA. Pour les formations automobiles, l'établissement a dû refuser des candidats.

Un milliard d'euros pour aider les entreprises à accueillir des apprentis

Pour pousser les entreprises à prendre des apprentis, malgré la crise sanitaire et économique, l'Etat a débloqué un milliard d'euros. Une aide financière de 5.000 euros pour un apprenti mineur et 8.000 euros pour un majeur, du 1er juillet jusqu'au 28 février. "L'effort consenti par l'Etat, on le retrouve fortement sur nos BTS et notamment sur le BTS mécanique motocycle", souligne Christophe Albert. Mais cela n'a pas suffi à convaincre les restaurants pour qui il y a encore trop d'incertitudes.

Vous pouvez réécouter l'interview de Christophe Albert, directeur du CFA de la CCI du Mans, dans la Relance éco par ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess