Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : les taxis accélèrent mais restent en sous-régime

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La crise du Covid-19 a freiné l'activité des taxis. Depuis le déconfinement progressif, les déplacements reprennent mais l'activité reste largement inférieure à la normale.

L'activité des taxis n'a pas repris à plein régime dans les Ardennes
L'activité des taxis n'a pas repris à plein régime dans les Ardennes © Radio France - Aurélien Accart

Pendant la période de confinement, les taxis ont poursuivi leur activité mais avec infiniment moins de clientèle. Le transport de patients à l'hôpital représentant une forte part du chiffre d'affaires, les annulations de rendez-vous ont réduit grandement le nombre de courses. Seules sont restées les personnes devant se rendre à l'hôpital pour des soins essentiels tels que les radiothérapies, dialyses et chimiothérapie.  

"On a dû faire 30 % de notre activité normale", estime Amandine Blomme. La présidente de l'Union des taxis et transports assis professionnalisés dans les Ardennes estime que le niveau d'activité représente désormais 60 % du volume d'affaire normal.  

Amandine Blomme, présidente de l'Union des taxis et transports assis professionnalisés dans les Ardennes
Amandine Blomme, présidente de l'Union des taxis et transports assis professionnalisés dans les Ardennes - Amandine Blomme

La reprise est conditionnée au respect de règles : un seul passager sauf s'ils sont issus d'un même foyer de confinement, pas de passager à l'avant, et port du masque obligatoire pour les clients comme pour le chauffeur. La vitre de séparation n'est pas obligatoire. Trouver du matériel a été difficile et coûteux. "Les prix ont été multipliés par trois", souligne Amandine Blomme. Comme dans d'autres corps de métiers, la solidarité a permis aux artisans-taxis des Ardennes de débloquer la situation. Le Lions Club Charleville Rimbaud leur a offert 500 masques.  

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15  tous les jours sur France Bleu Champagne-Ardenne.

L'interview d'Amandine Blomme au micro d'Alexandre Blanc

France Bleu Champagne-Ardenne est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu