Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : les viticulteurs veulent sortir du rouge

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Après une période compliquée pendant le confinement qui a vu les ventes directes dégringoler et les salons êtres annulés, les viticulteurs ligériens misent sur une reprise estivale et de bonnes vendanges.

Thierry Farjon, viticulteur à Malleval.
Thierry Farjon, viticulteur à Malleval. © Maxppp - Yves Salvat

La relance éco avec les viticulteurs ligériens de la vallée du Rhône ce matin. Quelles ont été les effets de la crise sanitaire sur leur activité ? Quelle perspective pour eux alors que les vendanges débuteront dans quelques semaines ?  Réponse de Thierry Farjon, du domaine Farjon à Malleval, et président de l'association La Loire aux 3 vignobles.

La relance éco avec Thierry Farjon

Thierry Farjon, quels ont été les effets du confinement sur votre activité et celle de vos collègues ?

Ça a été une période très compliquée. Les caveaux étaient ouverts mais on n'avait pas le droit de faire gouter à la cave et les gens ne pouvaient pas se déplacer. Les ventes ont été pratiquement de zéro. Ceux qui travaillent en grande surface ont quand même pu travailler un peu. Pour ceux qui ne travaillent qu'avec la restauration et les particuliers ça a été beaucoup plus dur. 

Vous avez chiffré votre manque à gagner sur la période ?

Le problème de la période qui allait de mi-mars à début mai c'est qu'on avait 4 salons. Ils ont tous été annulés. Donc notre baisse a été de 50 à 80% sur la période.

Aujourd’hui fin juillet, on se projette vers les vendanges qui seront déterminantes ?

Oui même si le commerce a déjà bien repris sur la période qui a suivi le confinement. Les gens sont revenus faire le plein des caves. Les vendanges arrivent très vite. On a entre 2 et 3 semaines d'avance et on devrait commencer tout début septembre. En terme de main d'oeuvre, certains vignerons travaillent avec des étrangers et ça peut-être compliqué. de notre côté on travaille localement avec un noyau qui revient chaque année et logiquement ça ne devrait pas trop mal se passer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess