Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : moins 2000 entrées sur les 3 premiers mois de la saison à l'accrobranche de Bavilliers

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Chaque jour, France Bleu Belfort Montbéliard s'intéresse à un secteur économique du Nord Franche-Comté. Aujourd'huin focus sur Bavilliers Aventures, le parcours d'accrobranche de Bavilliers dans le Territoire de Belfort qui a ouvert avec 2 mois de retard cette saison.

accrobranche - photo d'illustration
accrobranche - photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Sérazin

Le parcours d'accrobranche de Bavilliers aurait dû ouvrir le 18 avril dernier mais avec la crise sanitaire, l'ouverture a finalement été reportée de deux mois. Pour la structure communale créée il y a 16 ans, qui s'autofinance via ses entrées, cela représente un manque à gagner de 2000 billets

Une activité réduite de moitié

Depuis le 20 juin, le parcours est de nouveau ouvert mais avec des contraintes sanitaires : " Ce qui nous pose le plus gros problème, explique Christophe Vogel, éducateur sportif à la commune de Bavilliers et responsable du parcours d'accrobranche, c'est qu'on doit limiter nos entrées au nombre de baudriers effectifs qu'on a, soit 70 baudriers. Quand on sort un baudrier une fois dans la journée on ne peut pas le ressortir une deuxième fois. Si on ne mettait aucun traitement derrière on devrait même le mettre de côté 72 heures mais on a préféré opter pour une désinfection systématique avec un virucide de surface pour les tissus et textiles mais ça limite notre activité de 50%."

Pour entrer, chaque visiteur de plus de 11 ans doit aussi porter un masque et des gants. Pour ceux qui n'ont pas de gants, la structure en vend à prix coûtant. 

"Avec toutes ces mesures, on a quand même pu maintenir une activité, poursuit Christophe Vogel. Et on voit bien que la demande est là. On est à quasiment 1300 entrées sur le mois de juillet, cela fait 400 de moins que l'an dernier. Si on fait la même chose sur le mois d'août ce ne sera pas si mal. On limitera les dégâts après une saison un peu bizarre, comme pour tout le monde."

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Belfort Montbéliard.

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess