Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : pas de rebond cet été pour l'interim dans les Alpes-Maritimes

-
Par , France Bleu Azur

Touchés de plein fouet par la crise du coronavirus, les travailleurs intérimaires seront aussi probablement les derniers à profiter de la reprise économique. Dans les Alpes-Maritimes, le nombre d'offres d'emploi est divisé par deux en ce moment. Et le secteur est loin d'un rebond.

Les agences d'interim proposent en ce moment moitié moins d'offres d'emploi que d'habitude dans les Alpes-Maritimes.
Les agences d'interim proposent en ce moment moitié moins d'offres d'emploi que d'habitude dans les Alpes-Maritimes. © Radio France - Maxime Bacquié

Si la plupart des salariés ont aujourd'hui repris le train de l'activité, les travailleurs intérimaires, eux, restent à quai pour le moment. Ils sont près de 20.000 de moins aujourd'hui à travailler en interim dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (28.384) par rapport à la fin de l'année 2019 (47.779), selon les chiffres de la Dares (Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail). 

La relance éco - REPORTAGE

L'interim à son plus bas niveau depuis 1998 en PACA

Cela représente un recul historique de plus de 40% dans notre région et s'il n'y a pas de chiffres officiels par département, le recul serait encore plus important dans les Alpes-Maritimes en raison de l'importance du tourisme. L'interim est aujourd'hui à son niveau le plus bas depuis 1998 au niveau régional. Si tous les secteurs sont touchés, les les plus impactés sont la construction (-40,2 %), l'industrie (-36,6 %) et le tertiaire (-30,5 %). 

Le Tour de France comme éclaircie à la fin de l'été ?

Et le rebond n'est pas pour tout de suite si on en croit l'analyse de Marc Raiola, directeur de l'agence Interima et représentant dans les Alpes-Maritimes du PRISME, l'observatoire des tendances du marché de l'interim. "Il paraît utopique d'atteindre un rebond cet été. A moins qu'il y ait une forte activité touristique sauf que les touristes qui génèrent de l'activité sont les étrangers et aujourd'hui il y a une grande incertitude sur leur présence cet été sur la Côte d'Azur. Si on est déjà à 75% de notre activité normale en septembre, il faudra s'estimer heureux.

L'éclaircie pourrait venir selon Marc Raiola du grand départ du Tour de France à Nice à la fin de l'été, avec ces trois étapes prévues autour de la capitale azuréenne. Cela pourrait profiter à toute l'économie locale. À condition qu'il y ait du public au bord des routes, et donc des touristes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu