Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : à Périgueux, la start-up "Dermoioniq" lance sa boutique en ligne

-
Par , France Bleu Périgord

Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de notre département. Aujourd'hui, il s'agit de la start-up "Dermoioniq" dont le siège est à Périgueux. Son patron explique que certains projets ont dû être avancés pour compenser les pertes liées à la crise du Covid-19.

"La relance éco" : à Périgueux, la start-up "Dermoioniq" lance sa boutique en ligne
"La relance éco" : à Périgueux, la start-up "Dermoioniq" lance sa boutique en ligne - Agence Bloom / Dermoioniq

Chaque jour, France Bleu Périgord s'intéresse à une entreprise de notre département. Ce mercredi 20 mai, il s'agit de la start-up "Dermoioniq" née en août 2015 et dont le siège est situé l'incubateur H24 de Périgueux. Son patron, Emanuele Monderna, explique que certains projets ont dû être avancés pour sortir de la crise.

Comme beaucoup d'entreprise, la société Dermoioniq, spécialisée dans les produits cosmétiques à base de collagène d'eau douce, a subi de plein fouet le confinement : "Nous étions en plein lancement des produits, nous travaillons avec des dermatologues et le coronavirus nous a fait stoppé 150 rendez-vous avec les professionnels. Tous les tests dermatologiques ont été annulés" explique le patron Emanuele Monderna. Il poursuit : "Nous avons perdu 175.000 euros de chiffre d'affaire sur les deux mois de confinement".

Pour sortir la tête de l'eau, le fondateur de la start-up et ses cinq salariés ont du mettre en place en avance certains projets : "Nous avons pivoté vers le marché grand-public plus tôt que prévu. Le marché vers les professionnels est difficile car c'est impossible de prévoir des rendez-vous à court terme en sortant de la crise sanitaire". Dermoioniq s'est donc orientée vers la vente directe au consommateur : "Nous avons créé notre page Facebook, un compte Instagram et une boutique en ligne. Maintenant c'est le temps qui parlera".

Alors comment voit-il l'avenir de son entreprise ? "Nous sommes confiants" répond Emanuele Monderna. "Cela dépend des aides que l'on va recevoir de nos banques. Si la courbe est montante nous n'hésiterons pas à embaucher". 

Ecoutez l'interview d'Emanuele Monderna, gérant de la start-up Dermoioniq

Retrouvez la chronique "La Relance éco" tous les matins sur lundi au vendredi sur France Bleu Périgord à 7h15 !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu