Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco ind’è noi

La relance éco : peu d'insulaires dans les vignes pour les vendanges malgré la covid-19

-
Par , France Bleu RCFM

La crise du coronavirus n'a pas permis aux insulaires d'être plus présents dans les vignes corses pour le début des vendanges.

Les vendanges vont débuter en Corse
Les vendanges vont débuter en Corse © Radio France - Maxime Fayolle

Cette année, les vendanges sont précoces en Corse comme partout en France. Elles débutent quasiment en même temps que la rentrée universitaire, de quoi décourager certains étudiants de se lancer dans ces trois semaines de récolte. Pourtant, malgré la covid-19 et les restrictions de voyage à l'étranger, les insulaires ne seront une fois de plus pas nombreux dans les allées des vignes

Le Domaine Comte Peraldi à Ajaccio
Le Domaine Comte Peraldi à Ajaccio © Radio France - Maxime Fayolle

Avec cette date précoce, il a fallu prévenir les saisonniers étrangers de venir plus tôt que prévu : "d'où l'avantage de travailler avec des locaux qui sont déjà sur place, soulève Charlotte Lemonnier l'une des propriétaires du Domaine Comte Peraldi sur les hauteurs d'Ajaccio. Cela pose moins de problème. On aimerait bien chaque année avoir 100% d'insulaires mais ce n'est pas possible. _On a donc des saisonniers qui viennent du continent, d'Italie ou d'Espagne._" Plusieurs viticulteurs que nous avons contacté ont également noté la même problématique et embauché des travailleurs des pays de l'est, venus de Pologne ou Roumanie.

"Les gens ont besoin de travailler"

Près de Patrimonio, en Haute-Corse, Marie-Françoise Devichi voulait travailler avec ses équipes de l'an passé, ce qui n'a pas été possible pour certains : "Les travailleurs du Maroc sont restés bloqués chez eux avec le reconfinement. C'est une peur qu'on avait il y a quelques mois quand on a vu certains pays fermer leurs frontières. Heureusement, la plupart de nos saisonniers n'ont pas eu ce problème."

Elle a même reçu plus de candidats qu'à l'accoutumée : "Je n'avais jamais reçu autant de mails pour les vendanges ! Dans un sens, c'est triste car cela veut dire que vu les circonstances économiques dans ces pays, les gens ont besoin de travailler" 

Ultime difficulté pour les viticulteurs, la mise en place d'un protocole sanitaire pour leurs saisonniers : distanciation physique dans les allées, utilisation d'un sécateur par personne et port du masque dans les espaces clos.

Le reportage de Maxime Fayolle

Choix de la station

À venir dansDanssecondess