Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : PFF Façades, à Norroy le Veneur, retrouve son rythme de croisière

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

L'entreprise PFF Façades, à Norroy-le-Veneur, est spécialisée dans les rénovations et ravalements de façades. La crise du coronavirus lui a fait perdre une partie de son chiffre d'affaires, mais l'entreprise a aussi profondément changé ses méthodes de travail.

David Arslan, le PDG de PFF Façades à Norroy-le-Veneur (2ème à gauche), présente une partie de ses trente salariés.
David Arslan, le PDG de PFF Façades à Norroy-le-Veneur (2ème à gauche), présente une partie de ses trente salariés. © Radio France - Julie Seniura

Quand le confinement est tombé, en mars dernier, David Arslan, le PDG de PFF Façades, n'imaginait pas que son entreprise allait s'arrêter sept semaines... Le PDG de PFF Façades et quelques collaborateurs ont bien continué à travailler à distance, mais les chantiers de rénovation ne pouvaient évidemment pas se poursuivre. Qu'à cela ne tienne : l'entreprise a profondément changé ses méthodes de travail, pour résister à la crise.

Devis en visioconférence

Pour David Arslan, ce confinement a malgré tout eu des points positifs. "Une fois que l'on a compris que cette crise n'était pas passagère, nous avons modernisé nos outils de communication, en interne mais aussi avec nos clients. On peut par exemple réaliser des pré-diagnostics en visioconférence : le client nous montre sa maison, on échange tranquillement à distance. On se déplace quand même pour concrétiser le devis, mais _on divise par deux le temps de déplacement_, et donc du temps perdu".

Si l'entreprise a perdu quasiment trois mois de chiffre d'affaires, la crise sanitaire a aussi agi comme une révélation. "Le confinement a permis à nos clients d'apprécier leur maison, de la regarder sous un œil critique, et d'investir dans les économies d'énergie." Ainsi, en mai et juin, le nombre de demande de devis a doublé par rapport à l'an dernier.

Miser sur l'apprentissage

David Arslan a aussi à cœur de transmettre l'amour de son métier et ses valeurs aux plus jeunes. Sur la trentaine de salariés que compte l'entreprise, quatre sont actuellement apprentis, dans tous les services (métiers du management, administratifs ou techniques). Il souhaiterait que les entreprises artisanales soient mieux accompagnées quand elles accueillent des jeunes en formation : que ça ne pèse pas sur les finances de l'entreprise, et que les démarches administratives soient moins lourdes.

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Lorraine.

France Bleu Lorraine est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?re

Choix de la station

À venir dansDanssecondess