Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

"La relance éco" : pleine activité pour la miroiterie GBM à Limoges

-
Par , France Bleu Limousin

Si certaines entreprises ont des difficultés à remonter la pente après le confinement, à Limoges la miroiterie GBM a retrouvé une pleine activité. Cette SCOP qui emploie plus d'une quarantaine de salariés a même parfois du mal à répondre à la demande. Elle a dû revoir son planning.

Dans les ateliers de la miroiterie GBM l'activité tourne à plein régime
Dans les ateliers de la miroiterie GBM l'activité tourne à plein régime - ©GBM

Avant la crise sanitaire, le carnet de commandes était déjà bien rempli pour la miroiterie de Limoges GBM , la  société coopérative qui emploie plus d'une quarantaine de salariés. Et surtout l'entreprise s'est très peu arrêtée durant le confinement ce qui lui a permis de continuer à produire notamment des pièces de menuiseries en PVC. Seule l'activité des livraisons a été freinée notamment par les particuliers qui ne souhaitaient pas que des chantiers se déroulent chez eux pendant le confinement mais aujourd'hui "ça se passe bien", assure Delphine Frugier co-gérante de la SCOP avec deux autres personnes.

Des demandes de devis supplémentaires

"On a été obligé de décaler nos plannings", explique encore Delphine Frugier car forcément les chantiers ont pris du retard. Mais pendant le confinement les particuliers ont aussi eu beaucoup plus de temps pour penser à effectuer d'éventuels travaux chez eux. Et chez GBM, cet engouement s'est ressenti surtout la première semaine de déconfinement. "On a eu beaucoup de demandes de rendez-vous au début mais est-ce que les gens maintenant vont faire les travaux, on n'en est pas sûr", s'interroge Delphine Frugier.

Une bonne activité commerciale mais jusqu'à quand ?

Si l'activité a bien redémarré à la miroiterie GBM, il reste des incertitudes pour la suite et notamment chez les professionnels du bâtiment qui se fournissent dans la SCOP. "On a du travail aujourd'hui mais on ne sait pas comment sera la situation à la rentrée de septembre et à la fin de l'année puisqu'on travaille pour moitié pour les professionnels du bâtiment et on ne sait pas encore quel impact la crise a eu sur notre clientèle", ajoute encore avec prudence la co-gérante de la miroiterie créée en Haute-Vienne il y a 200 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu