Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : pour les vendeurs de vélos franc-comtois c'est "comme si c'était samedi tous les jours"

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La relance éco s'intéresse ce mercredi aux vendeurs de vélos, car depuis plusieurs semaines, plusieurs enseignes ont remarqué une hausse des ventes et des réparations. Alors est-ce un effet de la crise sanitaire? Réponse avec le responsable du magasin Giant à Andelnans.

Les ventes de vélo sont en hausse dans les magasins de sport du Nord Franche-Comté (illustration)
Les ventes de vélo sont en hausse dans les magasins de sport du Nord Franche-Comté (illustration) © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Pascal Pofilet est Responsable du magasin de sport Giant à Andelnans et comme ses collègues, il constate depuis le début du déconfinement une hausse importante de ses ventes: "Entre 30 et 50 personnes par jour, c'est comme si c'était samedi tous les jours. Il y a toujours du monde durant la période avril-mai-juin, mais là il y a un vrai surplus d'activité".

Le bilan sera fait à la rentrée

Le gérant préfère néanmoins rester prudent. "C'est encore trop tôt pour parler de "boom", on ne sait pas encore s'il s'agit d'un effet durable ou si c'est juste un rattrapage des ventes qu'on a pas pu faire pendant les deux mois de confinement. Il faudra faire le bilan à la rentrée". 

Et les clients ne viennent pas seulement acheter des vélos, mais aussi les réparer. Notamment grâce à la fameuse prime de 50 euros. Mais là il y a embouteillage: "On doit refuser du monde pour les réparations parce que ça prend du temps aux salariés,il y a en ce moment trois semaines de délais, c'est dur de suivre". 

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Belfort Montbéliard

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess