Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : retour à la normale pour "Les jardins d'idées" de Bavans après un confinement canon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Chaque jour, France Bleu Belfort Montbéliard s'intéresse à un secteur économique du Nord Franche-Comté. Aujourd'hui, focus sur un maraîcher du Doubs. "Les jardins d'idées" à Bavans a vu son chiffre d'affaires doubler pendant le confinement, avant de revenir progressivement à la normale.

Légumes du marché
Légumes du marché © Radio France - FB La Rochelle - H Deunf

Les maraîchers font partie des rares secteurs à avoir continué de travailler pendant le confinement. Celui de Bavans, tenu par Gérald Daguet, "Les jardins d'idées" a même cartonné. Puisque son chiffre d'affaires a doublé durant cette période. On y produit et on livre des légumes bio, notamment. Et l'une des particularités, c'est que des personnes en réinsertion sociale y travaillent.

Alors comment expliquer ce succès ? Gérald Daguet pense que la période de confinement a permis à beaucoup de monde de réfléchir à son mode de consommation : "Il y a quand même des personnes qui sont réceptives aux critères et aux caractéristiques un peu plus résilientes de nos modes de production. Il y a des gens qui depuis un certain temps se posaient des questions sur la nécessité ou sur la pertinence de consommer localement et de façon éthique et qui ont pu mettre en acte certaines de leurs réflexions."

La démarche de soutien à l'agriculture va-t-elle durer ? 

Le chiffre d'affaires a doublé en particulier sur les formules de paniers de légumes proposées par "Les jardins d'idées". Cela fait partie des trois filières de commercialisation du maraîcher doubien, avec la vente de produits sur les marchés et celle de légumes aux différents professionnels de la région qui font eux-mêmes des paniers de produits locaux à destination de particuliers. Mais sur ces trois filières, "on a vu soit une fréquentation soit un intérêt démultiplié pendant la période de confinement", explique Gérald Daguet.

Mais aujourd'hui, le soufflé est peu à peu retombé, jusqu'à un quasi retour à la normale : "ça se traduit par moins de fréquentation que pendant le confinement, moins d'achats professionnels également et surtout moins de sollicitations sur nos formules panier."
Enfin, Gérald Daguet a un souhait pour les prochains mois et années qui viennent. Celui de voir perdurer la démarche de soutien à l'agriculture locale entrevue pendant le confinement.

Retrouvez la chronique “La relance éco” à 7h15 tous les jours sur France Bleu Belfort Montbéliard.

France Bleu Belfort Montbéliard est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess