Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : en Alsace, l'usine Sapronit sauvée par les visières anti-Covid

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

A Wisches (Bas-Rhin), le fabriquant de mousses de polyéthylène Sapronit s'est rapidement reconverti, au début du confinement, dans la production de visières de protection anti-Covid. Une activité qui lui a permis d'éviter le chômage partiel à la majorité de ses salariés.

Sapronit a produit des visières de protection pendant le confinement
Sapronit a produit des visières de protection pendant le confinement © Radio France - Olivier Vogel

Après la sidération des premiers jours du confinement, Sapronit, qui emploie une soixantaine de salariés à Wisches dans la vallée de la Bruche (Bas-Rhin), une trentaine dans la région lyonnaise, s'est lancée dans la production massive de visières de protection anti-Covid. La société est spécialisée dans la production de mousses de polyéthylène, notamment pour le bâtiment, le milieu médical, le secteur automobile ou encore les emballages de l'industrie du luxe. La fabrication des visières a permis à l'entreprise de limiter le chômage partiel aux seuls salariés administratifs et commerciaux.

On a travaillé plus que d'habitude

"La production ne s'est jamais arrêtée", explique Jean-Charles Robin, le président de Sapronit, "on a même travaillé plus que d'habitude avec la fabrication de 20.000 visières par jour". L'activité industrielle du groupe a pu ainsi être maintenue pendant au moins deux mois.

Sapronit produit des mousses de polyéthylène
Sapronit produit des mousses de polyéthylène © Radio France - Olivier Vogel

Anthony Prinz est chef d'équipe chez Sapronit à Wisches. "Au niveau du boulot, grâce aux visières, on avait toujours la même quantité de travail", dit-il,  "c'était aussi une satisfaction de rendre service à la personne, on a fourni notamment les hôpitaux".

La difficulté c'est l'après-confinement

Sapronit fournit notamment l'industrie automobile et aéronautique, deux secteurs touchés de plein fouet par la crise. "Comme tout sous-traitant de l'industrie, on a une inertie qui risque de durer jusqu'à septembre et malheureusement peut-être plus, ce qui nous oblige à être prudents sur le court terme", explique le président de Sapronit. La société se prépare en effet à investir 10 millions d'euros pour déménager à quelques dizaines de mètres de son usine de Wisches, dans les anciens locaux de Punch, l'équipementier automobile qui a fermé il y un an les portes de son usine de la vallée de la Bruche.

Retrouvez la chronique "la relance éco" à 7h15. 

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement.   Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise   emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport,   association, restaurant, etc.). Comment se porte-t-elle ? Quels   enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se   projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu