Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : sur les îles du Frioul, commerçants et restaurateurs ne voient pas assez de visiteurs

-
Par , France Bleu Provence

Les commerçants et les restaurants des îles du Frioul à Marseille s'inquiètent. À cause des mesures sanitaires imposées sur les navettes, les visiteurs ne peuvent venir qu'en nombre limité et ça commence à peser dans les caisses.

Au début du déconfinement un siège sur deux était condamné sur les navettes.
Au début du déconfinement un siège sur deux était condamné sur les navettes. © Maxppp - Gilles Bader

On pouvait penser qu'avec le déconfinement lié à l'épidémie de Covid-19, les commerçants et restaurateurs du Frioul à Marseille auraient retrouvé le sourire. C'est loin d'être le cas. Les mesures sanitaires imposées sur les navettes qui limitent le nombre de passagers à bord pour traverser restreignent par conséquent le nombre de visiteurs chaque jour. 

Gilles Benoît, porte-parole des commerçants et restaurateurs qui tient un commerce d’articles de plage et des vêtements, s'inquiète : "Dès le déconfinement, il n'y a que 80 passagers qui pouvaient embarquer à bord des navettes à cause des distances entre les sièges. 80 sièges contre 196 en principe. On est remonté ensuite à 98 personnes avec la disparation des croix sur les sièges. Et paradoxalement, tout le monde occupe la partie du pont supérieur. La distanciation n'existe plus ! Tout le monde est concentré là, donc on ne comprend pas pourquoi on ne pas transporter plus de personnes."

Les commerçants et restaurateurs se retournent donc vers la métropole d'Aix-Marseille et sa présidente, Martine Vassal. Ils lui demandent d'ordonner l'arrêt des restrictions de places à bord des navires afin de permettre une reprise pleine et entière.

Le début de l'été est une période importante pour les commerces sur l'île et ces problèmes aggravent une situation déjà fragile à cause du confinement notamment. 

"Au maximum de notre activité, on était à 30% jusqu'au week-end dernier et depuis ce week-end, on va arriver à hauteur de 50% de notre chiffre d'affaires. Mais pour certains, ça coûte plus cher d'ouvrir que de rester fermés. On a vraiment besoin de faire le plein."

Les commerçants et restaurateurs espèrent qu'avant le début du mois de juillet et le lancement de la saison estivale, des mesures d'assouplissement seront annoncées. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu