Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : touchées par la crise, les salles de sport de la région espèrent rouvrir rapidement

-
Par , France Bleu Provence

La crise sanitaire touche aussi les salles de sport. Malgré le déconfinement elles n'ont toujours pas pu rouvrir leurs portes. Les 500 salariés du groupe Verone qui possède deux salles à Marseille sont au chômage partiel et l'avenir est toujours incertain.

Les salles de sport espèrent rouvrir rapidement, le 2 juin, comme les restaurants et les cafés.
Les salles de sport espèrent rouvrir rapidement, le 2 juin, comme les restaurants et les cafés. © Maxppp - GEORGES ROBERT

Près de trois semaines après le déconfinement, il est toujours impossible d'aller transpirer sur les tapis roulants, vélos et de soulever les poids des salles de sport. Les portes restent closes et le plus inquiétant c'est qu'elles ne savent pas quand elles pourront à nouveau accueillir leurs clients. L'avenir est assez flou et cela inquiète Céline Wisselink, co-fondatrice du groupe Verona, qui possède 40 salles de sports en France dont deux à Marseille, car les pertes sont déjà importantes pour le groupe. 

"On a perdu plus de 35% du chiffre d'affaires annuel du groupe. C'est colossal, comme nos adhérents sont abonnés en général pour deux ans, l'an prochain nous savons que nous allons perdre environ 18% du chiffre d'affaires" - Céline Wisselink

Les 500 salariés du groupe sont au chômage partiel depuis le 15 mars. Le groupe Verona n'envisage pour l'instant de fermer certaines salles, ce qui n'est pas le cas d'autres en France (notamment les indépendantes). C'est un groupe solide, mais pour tenir il faudrait vite pouvoir relancer l'activité et pour l'instant aucune date n'est avancée.

"On espère pouvoir rouvrir comme les restaurants et les cafés le juin. Mais nous devons attendre la date du 27 mai. Ce jour là on devrait en savoir plus de la part du gouvernement. Tous les jours nos clients nous demandent quand est-ce qu'on va rouvrir, 72% d'entre eux nous disaient être prêts à revenir dès la levée du confinement". 

Mais bien-sûr qui dit réouverture dit aménagements nécessaires pour respecter les mesures sanitaires. Sur ce point le groupe Verone dit être prêt : contrôle du flux de clients, éloignement des machines, en condamner une sur deux, gel hydroalcoolique, masques...

"Nous avons déjà penser à tout et nous sommes prêts à ouvrir les salles dans de bonnes conditions. On mettra en place un système de réservation en ligne pour réguler le nombre de personnes dans les salles et respecter la distance physique.  Il ne manque plus que le feu vert. On espère vraiment que le 2 juin ce sera bon, mais nous ne savons rien". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu