Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : tourner la page crise sanitaire, un challenge difficile pour la maison Alle de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

La boulangerie-pâtisserie Alle de Nîmes, faute de client durant la crise sanitaire a fait le choix de fermer deux mois et demi pendant le confinement. Mais si cette maison nîmoise a pu bénéficier de diverses aides, elle n'est pas sereine quant au "monde d'après".

Frédéric Alle, boulanger-pâtissier à Nîmes.
Frédéric Alle, boulanger-pâtissier à Nîmes. © Radio France - Ludovic Labastrou

La relance Eco, vue par la boulangerie-pâtisserie Alle, rue fresque, à Nîmes. Le cœur battant de l'écusson connaît quelques "à-coups". L'entreprise qui emploie quatre personnes a fait le choix de s’arrêter plus de deux mois et demi durant le confinement. Aucun passage, les "gros clients habituels" eux aussi fermés. La trésorerie, malgré la reprise de l'activité le 17 mai, n'est "pas encore" au rendez-vous.

Un soutien important quand même

Située en centre-ville dans une rue piétonne, la maison Alle a fait le choix de fermer durant le confinement. "Pas de passage" dit son patron, Frédéric Alle, et les restaurants ou établissements accueillant du public - théâtre de Nîmes, arènes - étaient fermés, "ce qui n'a pas arrangé nos affaires" (de 40 à 50% d'activité en moins). "Heureusement" que les salariés ont pu bénéficier du chômage partiel, sans parler, "du report des échéances" (Urssaf ou RSI).

Le monde d'après avec inquiétude

"Un moment, je ne me suis pas versé de paie" explique Frédéric Alle, ce n'est pas grave, le patron de la maison nîmoise éponyme préfère préserver l'activité de son entreprise et "le boulot" de ses salariés. "Il y a des familles derrière, de l'humain". Frédéric Alle dit manquer de lisibilité sur les mois qui viennent même si l'activité de la maison a repris "douce manette".

Frédéric Alle, boulanger-pâtissier à Nîmes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess