Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La relance éco : un été pour faire revenir le tourisme dans la Loire et sur Saint-Etienne Métropole

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les vacances d'été débutent ce vendredi et les professionnels du tourisme espèrent qu'elles permettront au secteur de repartir de l'avant après des semaines d'inquiétudes et de difficultés.

Des terrasses bondées cet été à Saint-Etienne ?
Des terrasses bondées cet été à Saint-Etienne ? © Maxppp - Yves Salvat

Avant d'imaginer les effets positifs du tourisme, les structures doivent déjà panser leurs plaies et faire leurs bilans. Les pertes ont parfois été lourdes et malgré tout, les aides notamment d'Auvergne-Rhône-Alpes n'ont pas toutes été utilisées regrette le conseiller régional Samy Kefi-Jérome : "Nous avons débloqué la somme de 30 millions d'euros pour une subvention sur le financement de l'équipement, du fonds de commerce sur les prêts existants des hoteliers et des restaurateurs. Dans la Loire pour l'instant seulement 280 dossiers ont été déposés pour 820 000 euros consommés. J'incite les restaurateurs à contacter la région. C'est un dossier très simple qui se fait en 30 minutes et qui leur permet d'avoir une bouffée d'oxygène qui va jusqu'à 5000 euros d'aides. 

Désormais il faut espérer que l'été sera bons pour les hôteliers et dans la restauration, car la reprise a été douce durant le mois de juin. "Les gens vont au restaurant, ont besoin de sortir et de se changer les idées", explique Franck Anderloni, le président du club hôtelier stéphanois qui regroupe 28 établissements sur Saint-Étienne Métropole. _"Mais ce n'est pas comme avant même si on va dans la bonne direction_. On recommence à avoir des réservations dans nos hôtels et nos restaurants et ça revient tout doucement. Il faut vraiment bien passer juillet-aout sachant qu'on a beaucoup d'incertitudes pour la rentrée"

Il faut donc faire de la Loire et du secteur de Saint-Étienne Métropole une zone de vacances attractive. Ça passe par des aides régionales à la mobilité sur le train notamment, mais aussi par de la communication, à travers la campagne intitulée "Renaitre ici" qui vient d'être lancée, et  des initiatives pour booster la fréquentation culturelle comme celle lancée par Stéphane Devrieux, le directeur de l'Office du Tourisme de Saint-Étienne Métropole : _"_On travaille avec les hébergeurs du territoire d'offrir une Citycard pour les personnes qui viennent passer une nuit chez nous. Valable suivant les cas 1 jour ou deux jours pour quelau'un qui passe une nuit, jusqu'à trois jours pour une personne qui passe deux nuits. On peu l'offrir jusqu'à deux personnes ce qui fait un avantage qui peut monter à 72 euros. Cette citycard donne accès gratuitement à tous les musées et sites du territoire ainsi qu'aux transports de la STAS."

Le tourisme reste sur un fil également à cause des des conditions de travail des professionnels qui sont très lourdes, en terme de protection notamment, et qui provoquent déjà apparemment beaucoup de fatigue et des arrêts de travail.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess