Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La Relance Éco" : une "co-pilote" aide les entreprises à dégager de la trésorerie pour affronter la crise

-
Par , France Bleu Berry

Le confinement et ses deux mois d'inactivité, voire de non-activité, risque de mettre à mal bon nombre d'entreprises. Pour s'en sortir, le nerf de la guerre, c'est de dégager la trésorerie nécessaire.

Virginie Soulat, "co-pilote" d'entreprise
Virginie Soulat, "co-pilote" d'entreprise © Radio France - Michel Benoit

Des sociétés de conseil existent pour aider les chefs d'entreprise à mieux savoir où ils en sont.  Virginie Soulat, une ancienne comptable s'est lancée sur ce créneau il y a trois ans dans le Cher , en créant sa strcture ( Activ Gestion Conseil) : elle se rend notamment dans les Très Petites Entreprises ou les PME pour dégager les bonnes solutions. 

Cet accompagnement est d'autant plus utile aujourd'hui : " En fait ce qu'il faut savoir pour une entreprise aujourd'hui, c'est où elle en est. C'est essentiel pour savoir où on va. Je propose donc un diagnostic, détaille Virginie. Savoir si mes marges et mon taux horaire me permettent de dégager un bénéfice. C'est à partir de ce diagnostic, qu'on va orienter l'accompagnement. " Il faut alors dégager des actions prioritaires et rapides : " Il faut cerner les clients les plus rentables, et ne pas avoir peur de se séparer de certains s'ils ne sont pas intéressants. Il ne faut pas hésiter à négocier des échéanciers avec les fournisseurs si on ne ne peut plus payer.  Ils n'ont pas intérêt à vous mettre la tête sous l'eau. Agir sur les stocks. Alerter évidemment son banquier le plus tôt possible pour mettre en place des solutions. Le prêt garanti par l'état, je le conseille à toutes les sociétés que je suis, même si elles ont de la trésorerie. Ce prêt ne pourra que pérenniser leur activité. "  

Virginie Soulat a déjà accompagné une quinzaine d'entreprises dans le Cher
Virginie Soulat a déjà accompagné une quinzaine d'entreprises dans le Cher © Radio France - Michel Benoit

Un travail qui pourrait s'apparenter à celui de l'expert comptable ?  Pour Virginie Soulat, il y a une différence essentielle : " L'expert comptable, il va vous délivrer un bilan, mais ce bilan c'est déjà le passé quand vous le recevez trois ou six mois plus tard. Alors que moi, je travaille dans le présent et dans l'avenir en permettant au chef d'entreprise d'avoir une visibilité en temps réel. Et c'est très important, car le patron ne navigue pas à vue." Virginie Soulat propose généralement un accompagnement de deux ans (cela peut être moins) pour permettre au chef d'entreprise de devenir ensuite entièrement autonome. Des mairies et communautés de communes se sont déjà déclarées intéressées pour relayer son service auprès des entreprises de leurs territoires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess