Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : Océan, une entreprise familiale et des collaborateurs soudés pour résister à la crise

-
Par , France Bleu Gard Lozère

-700.000 euros, c'est la perte probable enregistrée par Océan à cause de la crise économique à venir. Mais l'entreprise familiale, chargée de la collecte des déchets ménagers, de la propreté urbaine et de la gestion des déchetteries de la ville de Nîmes et son agglomération, saura faire face.

Emiliano Marco, Président de SAS Océan.
Emiliano Marco, Président de SAS Océan. - SAS Océan

L'après-crise sanitaire, comme pour nombre d'entreprises du bassin nîmois, sera une étape complexe à franchir pour la société Océan. Créée en 2000, l'entreprise chargée de la collecte des déchets ménagers, de la propreté urbaine et de la gestion des déchetteries de Nîmes et de son agglomération, devrait enregistrer d'ici à la fin de l'année une perte nette de 700.000 euros. Mais Océan, entreprise familiale qui a enregistré 16 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2019, compte notamment sur ses 170 salariés pour rebondir en 2021.

Ce qui compte, c'est l'humain, essentiel chez Océan

Sur 170 salariés chez Océan, à peine trois ont été placés en chômage partiel durant le confinement. Bien avant cela, Océan avait de toutes façons mis en place les mesures de protections sanitaires pour son personnel. Les "invisibles", les autres "héros" du quotidien de l'étrange période qui a bloqué tout un pays, qui n'ont pas cessé leurs activités. 

Le manque à gagner pour Océan résultera de l'annulation de beaucoup des fêtes votives. La grande question restera la feria des vendanges, source notamment de primes pour les personnels d'Océan, qui se tiendra bien en septembre prochain.

Emiliano Marcos, Prèsident de SAS Océan

Choix de la station

À venir dansDanssecondess