Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : une explosion des ventes de bière pour la "Brasserie du Mont-Blanc"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Isère

La Brasserie du Mont-Blanc, dont le site de production se situe à La Motte-Servolex en Savoie, était à l'arrêt pendant le confinement. Aujourd'hui l'activité repart de plus belle grâce à une forte demande de bières. Entretien avec son directeur.

En juillet, la Brasserie du Mont-Blanc va produire un million de litres de bière
En juillet, la Brasserie du Mont-Blanc va produire un million de litres de bière © Maxppp - Sylvain Muscio

Après une belle année 2019 et une production de 65.000 hectolitres de bières, la Brasserie du Mont-Blanc a dû arrêter ses cuves pendant le confinement. Quarante employés se sont retrouvés en chômage partiel ou en télétravail. Depuis le déconfinement et le début de l'été, la demande est fortement repartie à la hausse explique Sylvain Chiron, directeur de la Brasserie du Mont-Blanc, située à La Motte-Servolex près de Chambéry (Savoie). 

ECOUTEZ - Sylvain Chiron, directeur de la "Brasserie Mont Blanc" : 'On a une explosion des ventes".

Pendant le confinement votre brasserie a été complètement à l’arrêt, comment ça se passe depuis le déconfinement ?

Depuis peu les choses sont en train de redémarrer plutôt bien.  Ça a repris timidement début juin. Et depuis le début des vacances il semble qu’il y a pas mal de français qui ont choisi de venir se mettre au vert dans nos belles montagnes, donc on a un mois de juillet qui est très très bon. J’espère que ce sera de même pour le mois d’août, mais bien évidemment ça ne rattrapera jamais le trou que l’on a creusé. En tout cas, l’outil de production tourne de nouveau quasi à 100%, on est revenu sur une grosse activité.

Après le confinement il y a eu cette envie chez beaucoup de personnes de partager un verre entre amis chez soi ou dans des bars, est-ce que ça s’est ressenti sur vos ventes ?

Il y a eu effectivement une explosion des ventes dans les supermarchés, c’est-à-dire pour une consommation à domicile. Clairement ça veut dire que les gens se retrouvent entre eux plutôt que d’aller au bistrot. Et nous sommes encore sur cette tendance.

Quelle quantité de bière avez-vous vendu en juillet ?

Sur le mois de juillet on va livrer 10.000 hectolitres de bière, ce qui fait quand même un million de litres ! Les mois d’été sont toujours une grosse période. Ça nous redonne un peu le sourire mais notre grande inquiétude, et c’est l’inquiétude de tout le monde, est ce qu'il va se passer cet hiver pour les stations de ski. Si la saison de ski n’a pas lieu, ou de façon très dégradée, on sera en première ligne et on en souffrirait énormément. Et au-delà de nous c’est toute l’économie des pays de Savoie qui sera mise à mal.

Justement, comment voyez-vous l’avenir pour votre entreprise ?

Pendant ce confinement j’ai appris à dire : « je ne sais pas ». Honnêtement, je n’ai aucune visibilité sur ce qui peut ou ce qui va se passer. Je n’ai aucune certitude, juste un peu d’optimisme !

__________________________________

France Bleu est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période  de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio s'intéresse à une  entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de  sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels  enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se  projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess