Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La relance éco : Visitadom , les visites à domicile d’un kiné ou d’une infirmière en un clic

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est un secteur qui a été très sollicité pendant la crise du Covid. Le secteur des soins à domicile est en plein boom. L’appli Visitadom permet de trouver rapidement une infirmière, un kiné ou un ostéopathe pour une visite à domicile.

Visitadom, l'applie qui facilite la vie des infirmières ou kinés pour leurs visites à domicile
Visitadom, l'applie qui facilite la vie des infirmières ou kinés pour leurs visites à domicile - @Visitadom

Les professionnels de santé , infirmières, kinés, ont du multiplier les visites à domicile pendant la crise du Covid. La startup Visitadom  propose ses services pour leur faciliter la vie. Une application smartphone et un site internet leur permet une mise en relation directe avec le patient pour organiser au quotidien leurs visites. 

315 millions d’actes de soins à domicile chaque année

"Nous essayons de faciliter la vie quotidienne de  tous les professionnels de santé qui travaillent à domicile, infirmières, kinés, ostéopathes, sages-femmes" explique Maximilien Rochaix , kinésithérapeute et fondateur de Visitadom. 

"L’application leur permet de recevoir des prises en charge à domicile de patients sur internet ou de partenaires qui font de la gestion de soins à domicile, de mieux organiser leur tournée, de partager avec leurs collaborateurs, d’avoir un agenda partagé et sécurisé."

La pratique des professionnels du secteur libéral et particulièrement des infirmiers s’est complexifiée pendant la crise sanitaire. L’application des mesures barrières a entraîné un allongement du temps des soins à domicile. Les infirmières libérales doivent continuer à suivre leurs patients, souvent âgés et polypathologiques, mais aussi prendre en charge de nouveaux malades pour une surveillance en cas de suspicion de COVID 19. Et dans le même temps, gérer le flux de nouveaux patients renvoyés chez eux suite à une opération, et ce, pour libérer des lits.

Les visites à domicile augmentent, même pour les kinés

"Le soin à domicile était déjà entrain d’augmenter avant la pandémie, il y avait déjà de plus en plus de prise en charge ambulatoire dans le milieu hospitalier. La pandémie a clairement montré que le secteur des soins à domicile est prêt à faire face pour que le système de santé puisse affronter ce type d’épidémie."

Ce sont aujourd’hui plus de 130.000 infirmiers libéraux qui se déplacent au domicile des patients sur tout le territoire.

"Pour les kinés, les visites à domiciles n’étaient pas très populaires jusqu’ici. Maintenant, on le voit de plus en plus sur l’application, il y a de plus d’inscription pour des visites de kinésithérapeutes pour des soins à domicile. Pendant le Covid-19, on a fait plus de 20% d’inscription pour les visites de kiné à domicile."

Sur la région Occitanie, une cinquantaine de professionnels de santé sont inscrit sur la base "Visitadom", kinés et infirmiers en majorité. Le but est de créer une communauté interdisciplinaire et leur permettre d’interagir pour faciliter la coordination des soins à domicile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess