Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : Vulli et Sophie la girafe vont créer un salon interactif

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

À Rumilly (Haute-Savoie), Vulli a résisté à la crise économique liée au coronavirus. Pour l’entreprise de jouets, créatrice de la célèbre Sophie la girafe, l’objectif est maintenant de renouer le lien avec ses clients. En septembre 2020, elle organisera un salon virtuel et interactif.

À Rumilly (Haute-Savoie), Vulli et Sophie la girafe ont résisté à la crise économique liée au coronavirus.
À Rumilly (Haute-Savoie), Vulli et Sophie la girafe ont résisté à la crise économique liée au coronavirus. © Maxppp - -

Installée dans l’Albanais à Rumilly, la société Vulli est spécialisée dans la conception et la fabrication de jouets. Depuis 1961, des dizaines de millions d’enfants dans 85 pays à travers le monde ont eu entre les mains son iconique Sophie la girafe. En 2019, Eric Rossi a pris la tête de cette entreprise qui emploie une centaine de personnes (en Haute-Savoie et dans les Vosges). Il revient sur l’impact des trois mois de confinement sur l’activité de Vulli. Il détaille également le concept de "salon interactif et virtuel" que la marque veut lancer à la rentrée de septembre. 

France Bleu Pays de Savoie : Éric Rossi, comment se porte Sophie la Girafe ? Et plus généralement, comment votre entreprise Vulli a-t-elle passée la période du confinement ? 

Éric Rossi, directeur de Vulli : Nos produits ont toujours été demandés mais durant le confinement, ils étaient plus difficiles à trouver puisqu’il y avait moins de points de ventes ouverts. Je dis qu’ils ont toujours été demandés parce que nous avons eu une activité de vente en ligne très soutenue, beaucoup plus qu’à la normale. La demande s’est transférée. Bien sûr, elle ne permet pas de rattraper ce que les magasins fermés n’ont pas vendu mais avec le déconfinement, nous avons constaté un accroissement des ventes. Aujourd’hui, cela nous permet de combler près la moitié du retard que nous avions accumulé à la mi-mai.

ECOUTEZ Éric Rossi, directeur de Vulli.

Ce retard est-il encore rattrapable d’ici la fin de l’année ? 

Oui, nous espérons-le rattraper et arriver à un niveau d’activité comparable à celui de l’année dernière qui avait été pour nous une année record. 

Salon virtuel 

Comment vivez-vous cette période très incertaine sur le plan économique ? 

Il faut être très humble. Actuellement nous avons de très grosses difficultés à prévoir les futurs scénari. C’est d’autant plus compliqué que Vulli ne travaille pas uniquement pour la France. La moitié de notre chiffre d’affaires se fait à l’export donc nous suivons de près l’évolution de la crise sanitaire dans tous les autres pays. De plus, les restrictions de mouvements nous ont forcés à prendre des décisions sur la tenue de salons internationaux sur la deuxième partie de l’année. Nous avons choisi de faire des choses alternatives, de travailler sur un salon à distance, virtuel.  

Un salon virtuel ? Pouvez-vous nous expliquer le principe ? 

Il faut imaginer cela comme une émission de télé réalisée sur un plateau. Nous allons la rendre la plus divertissante et interactive possible avec de l’autre côté de l’écran des personnes qui auront pris rendez-vous. Elles seront dirigées vers les présentations de la même manière que nous aurions frais lors d’un salon en face à face. La seule différence est qu’elles ne pourront pas toucher le produit. Mais de toute façon, avec les protocoles sanitaires actuels, elles n’auraient pas pu le faire dans un vrai salon. Voilà la solution alternative que nous envisageons de mettre en place dès septembre. Vulli à certainement été la première société dans le secteur du jouet à l’annoncer. J’espère que c’est uniquement pour du court ou moyen terme. Ou en cas de retour de cette crise sanitaire qui nous force à nouveau à envisager des mesures de restrictions de déplacements.

___________________________________________    
France Bleu Pays de Savoie est à vos côtés pour vous accompagner pendant  la période de déconfinement. Chaque jour à 7h15, votre radio  s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron  industriel, club de sport, association, restaurant, etc.). Comment se  porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de  coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu