Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : Yes We Found, l'algorithme isérois qui retrouve vos objets partout dans le monde

-
Par , France Bleu Isère

Chaque jour, France Bleu Isère accompagne ceux qui font redémarrer l'activité économique. A Meylan (Isère), l'entreprise "Yes We Found" emploie huit salariés et vend ses services à des collectivités et des grandes structures pour les aider avec les objets perdus.

La une du site  aujourd'hui basé à Meylan
La une du site aujourd'hui basé à Meylan - Yes We Found

Un ordinateur ou un doudou perdus ont désormais un point commun : ils peuvent tous les deux se retrouver (dans tous les sens du terme) sur le site "Yes We Found" de cette entreprise iséroise, basée à Meylan

Depuis son lancement il y a trois ans, ce site continue de monter en puissance et propose ses services à des collectivités et à des grandes structures, comme par exemple les aéroports*. C'est le cas justement de l'aéroport de Biarritz, qui vient de faire appel à ses services pour gérer la prise en charge des objets perdus.

Et le confinement dans tout ça ? Évidemment, l'activité a été réduite. surtout dans les grands lieux de passage. Néanmoins, les objets ont toujours la même tendance à se perdre ! Retour sur l'activité récente de Yes We Found ! avec son directeur général Jérôme Giachino.

La Relance ECO avec Jérôme Giachino, directeur général de Yes We Found, à Meylan

Vous nous rappelez le concept de "Yes We Found" ?

C'est un site et une plateforme qui permettent aux gens de retrouver plus facilement les objets qu'ils ont perdus. Et aux sociétés qui gèrent beaucoup de public, de pouvoir gérer de manière beaucoup plus simple et efficace les objets perdus. Avec des taux de restitution multipliés par 5 ou 6. On a un algorithme automatique qui fait la correspondance entre les annonces déposées par les perdants et les annonces rentrés par les agents de nos clients. Notre algorithme renvoie un mail "on a peut-être retrouvé votre objet, veuillez contacter tel ou tel lieu".

Avec le confinement, on perd beaucoup moins sa tablette ou son petit ours brun ?

Exactement. Alors le Covid a eu deux impacts sur notre société. La première, une réduction de notre trafic d'objets perdus. Mais il y avait quand même avant le Covid des gens qui avaient perdu des objets et le temps qu'on les retrouve et qu'on envoie les objets, on a quand même eu une activité, et là ça repart. L'autre impact, c'est que notre service permet de retrouver quasiment des objets sans contact. Donc il y a une recrudescence de notre demande, parce que les villes, comme toute société qui souhaite gérer la gestion des objets trouvés, souhaite limiter les contacts. Et là, vous n'avez plus besoin de vous rendre au service des objets trouvés. Vous pouvez même vous le faire envoyer. Il n'y a quasi plus de contacts entre le perdant et le service objets trouvés.

______________________________________________________

* : Mairie de Paris, Tour Eiffel, Air France, Aéroport international de Lyon, Grenoble, Saint-Tropez, Tignes, Carnac, Le stade de France,  Les Vieilles Charrues, Kéolis Bordeaux, La Vallée Village, Le réseau TAC.

France Bleu Isère est à vos côtés pour vous accompagner pendant la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de notre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess