Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La rentrée toujours plus coûteuse pour les étudiants d'Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris

Cette année encore, l'Ile-de-France bat le record du coût de la rentrée pour ses étudiants : 2532,47 euros en moyenne selon la Coordination des associations étudiantes, soit 171 euros de plus que la moyenne des autres Français. Le logement reste le principal poste de dépenses.

Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, locaux de Tolbiac.
Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne, locaux de Tolbiac. © Radio France - Alexis Morel

Cette année encore les étudiants d'Ile-de-France détiennent le triste de record de la vie la plus chère. Ils débourseront en moyenne 2 532 euros pour leur rentrée selon une enquête de la Coordination des organisations étudiantes.  Logement, alimentation... pour les jeunes Franciliens la rentrée coûte en moyenne 171 euros de plus que le reste des étudiants Français.

Le logement toujours le premier poste de dépense

Pour un studio de 20 mètres carrés comptez 730 euros en moyenne à Paris, 650 euros en moyenne en Ile-de-France, soit 34% de plus que pour le reste de la France. A notez aussi le manque de résidences étudiantes : 8000 chambres pour 350 000 étudiants à Paris, 5 000 chambres dans l'académie de Créteil pour près de 150 000 étudiants.  

Les masques s'ajoutent aux courses du quotidien

A cela s'ajoute les courses de rentrée : l'inflation est de 2,13%. Cette année il faudra en outre ajouter dans son cartable des masques, obligatoires dans les transports et peut-être en amphi.  Un poste de dépense qui s'élève à 31 euros par mois

Une rentrée chère alors que beaucoup d'étudiants n'ont pas pu faire d'économie : 60% des étudiants salariés ont arrêté leur petits boulot pendant le confinement. 30% de ceux qui espéraient un job d'été ont dû y renoncer.   

Des aides ont été mises en place souligne l'association étudiante, mais faute de communication, selon elle, seulement la moitié des étudiants éligibles en Ile-de-France en fait la demande. L'an dernier 36 % des étudiants franciliens ont rencontré des difficultés pour subvenir à leurs besoins, 36 % pour payer leur loyer. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess