Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La réparation de vélo à domicile s'implante à Strasbourg et ses alentours

François-Xavier Orel a lancé Mooving Bike il y a trois mois. Il propose des réparations et des révisions de vélos directement chez le client. Si le concept fonctionne bien, l'entrepreneur espère pouvoir proposer ce service 24 heures et 24 et 7 jours sur 7.

François-Xavier Orel a lancé Mooving Bike il y a trois mois. Il répare les vélos à domicile.
François-Xavier Orel a lancé Mooving Bike il y a trois mois. Il répare les vélos à domicile. © Radio France - Lucas Martin-Brodzicki

Bischheim, France

Ce matin, deux vélos attendent d'être retapés à Bisccheim. Georges Zavialoff a appelé Mooving Bike, fixé un rendez-vous et donné son adresse. Il n'a plus qu'à attendre François-Xavier Orel, qui vient directement chez lui pour réparer les bicyclettes. 

Notre journaliste Lucas Martin-Brodzicki a suivi François-Xavier Orel sur une intervention

Rien d'exceptionnel à réparer pour ces deux vélos, ce sera donc deux révisions à 35 euros l'unité. "Souvent, ce sont des problèmes de pneus, de freins et de dérailleurs. Là, il va me falloir une petite heure", estime François-Xavier Orel. Le devis est toujours réalisé sur place et le prix fixé avant de sortir la boîte à outils pour éviter les mauvaises surprises.

Le réparateur s'installe dans la cour, le jardin ou le garage selon la situation. Georges Zavialoff en profite pour discuter, il prédit à Mooving Bike un bel avenir : "ceux qui vous dépannent pour la télévision ou pour la machine à laver, ils font payer le déplacement et parfois ils ne font rien d'autre que venir constater. Mais là, c'est raisonnable." Convaincu, il promet à François-Xavier Orel de le rappeler s'il a un nouveau problème, et va même lui faire un peu de pub auprès de ses voisins.

Les choses devraient s'accélérer à la rentrée pour Mooving Bike, créée il y a trois mois. Pour le moment, François-Xavier Orel est à la fois PDG et réparateur, mais il a conçu son projet comme une plateforme type Uber : Mooving Bike devrait permettre de mettre en relation des réparateurs avec un statut d'auto-entrepreneur et des clients. "J'aime bien le concept d'une ubérisation humaine. Il y a parfois des dérives concernant les conditions de travail avec ces plateformes. Moi je souhaite accompagner au mieux les entrepreneurs pour qu'ils puissent réaliser leurs affaires eux-mêmes et en vivre dignement. On a déjà des contacts à Strasbourg, Obernai ou même Nantes, l'activité intéresse."

Après les réparations, mieux vaut faire un tour pour vérifier que tout fonctionne - Radio France
Après les réparations, mieux vaut faire un tour pour vérifier que tout fonctionne © Radio France - Lucas Martin-Brodzicki