Économie – Social

La Roche-Blanche : le conflit s'enlise à la clinique de l'Auzon

Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne vendredi 21 avril 2017 à 15:30

Le conflit devient nauséabond à la clinique de l'Auzon
Le conflit devient nauséabond à la clinique de l'Auzon © Radio France - @Emmanuel Moreau

En grève depuis le 29 mars, les salariés de la clinique poursuivent un bras de fer avec leur direction et dénoncent le manque d'organisation au sein de l'établissement. Le conflit a pris une tournure nauséabonde vendredi matin à La Roche-Blanche.

Deux tonnes et demi de fumier ont été déchargées devant les grilles de l'établissement et le portail a été cadenassé vendredi matin. La clinique a décidé de porter plainte "pour vandalisme". Après le blocage du tramway en milieu de semaine dans le centre-ville de Clermont-Ferrand, cette nouvelle action coup de poing est symbolique de l'enlisement du conflit. Les agents municipaux de La Roche-Blanche ont déblayé le tas de fumier dans la matinée et le grillage a été découpé pour pouvoir accéder à la clinique.Elle n'héberge plus de patients, mais accueille toujours les consultations externes.

L'attitude jusqu'au-boutiste de la CGT

Après plus de trois semaines de conflit, les négociations sont au point mort. Sous l'impulsion syndicale et jusqu'au-boutiste de la CGT, le personnel gréviste souhaite toujours obtenir 150 euros d'augmentation mensuelle. Le groupe Ramsay, propriétaire de l'établissement, en propose la moitié, mais s'est engagé à revenir sur le mode de calcul et de pose des congés. Il refuse en revanche de payer une partie des jours de grève. Dernier épisode en date, la direction a invité les représentants du personnel lundi prochain à Paris, souligne Marlène Grand, la directrice de la clinique de l'Auzon. Les syndicats décideront ce samedi matin s'ils acceptent ou déclinent l'invitation.

Un concert de soutien

Depuis le début de la grève, le personnel soignant pointe une désorganisation totale de la clinique et l'absence d'un médecin de garde la nuit. Le conflit dure depuis plus de trois semaines et la situation devient nerveusement et économiquement pénible pour tout le monde. Le groupe auvergnat les "Flying Tractors" a décidé de donner un concert de soutien ce vendredi soir au café "Les Régates" à Clermont-Ferrand.