Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Roche-sur-Yon : les salariés de Michelin se prononcent pour des négociations rapides

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un référendum était organisé ce vendredi par l'intersyndicale de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, dont la fermeture a été annoncée. A 96%, les votants ont dit "oui" à l'ouverture de négociations avec la direction sur le plan de départ.

Des salariés de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon
Des salariés de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon © Radio France - Marc Bertrand

Vendée, France

Les salariés de Michelin se sont prononcés ce vendredi, par référendum, pour l'ouverture de négociations entre l'intersyndicale SUD-CFE-CGC-FO-CFDT et la direction de Michelin.  La question posée était de savoir si les salariés voulaient, oui ou non, que l'intersyndicale aille aux négociations avec la direction sur un plan de départ. 

487 salariés ont voté vendredi dans une salle mise à disposition par la direction de l'usine, soit 78% de participation. Ils ont voté oui à 96%, il n'y a eu que 10 votes contre

Un référendum qui fait le jeu de la direction ?

Le référendum était vu d'un bon oeil par la direction de Michelin, qui a communiqué sur son résultat. La CGT conteste sa légitimité. Le syndicat est le seul à vouloir attaquer Michelin en justice pour obtenir un rapport de force favorable dans la négociation. L'intersyndicale, elle, estime que l'action judiciaire est longue et que les salariés se sont prononcés pour une négociation qui prendra seulement quelques mois.

La première réunion de négociations aura lieu loin de l'usine, à Clermont-Ferrand, siège du fabricant de pneus. Elle se déroulera mardi 22 octobre, une première réunion de "cadrage" pour définir les dates et les acteurs des négociations.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu