Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Roche-Sur-Yon : Michelin s’engage à recréer 613 emplois sur le bassin d’emploi

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu
La Roche-sur-Yon, France

A quelques mois de la fermeture du site Michelin de La Roche-sur-Yon, en Vendée, l’entreprise a signé ce mardi une convention de redynamisation avec l’Etat. Elle s’engage à aider à la re-création de 613 emplois, ce qui correspond à l’effectif actuel de l’usine vendéenne.

L'entrée de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, au lendemain de l'annonce aux salariés de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon fin 2020.
L'entrée de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon, au lendemain de l'annonce aux salariés de la fermeture de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon fin 2020. © Radio France - Marc Bertrand

L'engagement de re-créer 613 emplois sur le bassin d'emplois de La Roche-sur-Yon : Michelin et  l'Etat ont signé ce mardi une convention de redynamisation. L'entreprise met 3, 7 millions d’euros sur la table, pour des aides directes ou indirectes. Par exemple, à chaque création d'emploi, les entreprises recevront une subvention de 4 000 euros. Elles pourront aussi bénéficier de prêts participatifs, toujours sur le critère de la création d'emploi, de l'ordre de 8.000 à 10.000 euros par CDI signé.

Privilégier le tissu des PME

Ces aides sont destinées aux PME de moins de 250 salariés, "les grands groupes ayant moins besoin d’aide", explique Thierry Martin-Lassagne, directeur de Michelin développement France. Les entreprises visées sont essentiellement celles travaillant dans l’industrie ou les services à l’industrie. Les territoires concernés sont les communautés de communes de La Roche-sur-Yon, Vie-et-Boulogne, des Achards, Chantonnay, Vendée Grand Littoral et Sud Littoral. La convention porte sur une durée de trois ans. Quoiqu’il arrive, "la totalité de la somme sera dépensée, c’est réglementaire", précise Thierry Martin-Lassagne.  

Le site Michelin de La Roche-sur-Yon va fermer ses portes en fin d'année. Cette décision a été annoncée en octobre 2019.  L'usine emploie à ce jour 613 personnes. Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) a été mis en place. 

L'avenir du site lui-même fera aussi l'objet d'une aide financière de la part de l'entreprise. Rien n’est encore fixé sur ce plan-là, "il faut d'abord définir un projet avec les territoires", a indiqué le préfet de Vendée Benoît Brocard. Le groupe Michelin est le propriétaire de ce site de 20 hectares, dont un tiers de bâtiments. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu