Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Roche-sur-Yon : un pôle d’innovation sur les énergies durables va s’implanter sur l’ex site Michelin

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le projet a été confirmé ce lundi par les différents partenaires : le site Michelin de La Roche-sur-Yon, en Vendée, va devenir un "pôle d’innovation sur les énergies durables". Des entreprises et des centres de formation devraient s’installer dans les années qui viennent.

Première concrétisation : une station "multi-énergies" en septembre
Première concrétisation : une station "multi-énergies" en septembre © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Il y a encore beaucoup de questions sans réponse, mais le principe est acté : un pôle d’innovation sur les énergies renouvelables va bien voir le jour à la Roche-sur-Yon, sur le site de l’usine Michelin. A terme, c’est-à-dire à une échéance de dix ans, ce projet devrait accueillir 20 à 30 entreprises, et créer 500 à 1.000 emplois.  

Les grandes lignes du projet ont été présentées ce lundi, sur place, par les responsables des différents partenaires, région, département, ville-agglo, Syndicat Départemental d’Energie et d’équipement de la Vendée(Sydev(, Vendée Energie, et, bien sûr, Michelin.  La fermeture de l’usine, qui produisait des pneus de camions, a été décidée en octobre 2019. Elle employait 612 salariés. L’entreprise est la propriétaire des lieux, qui occupent une surface de 20 hectares, dont six de bâtiments. 

612 personnes travaillaient à l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon
612 personnes travaillaient à l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon © Radio France - Philippe Rey-Gorez

Le principe de la reconversion du site est donc adopté, reste à entrer dans les détails pratiques, mais pour l’instant, il n’y a pas beaucoup d’éléments concrets. L’idée est de proposer à des entreprises, des start-up, ou encore des organismes de formation et de recherche, publics comme privés, de s’implanter sur cet espace. La seule condition à remplir est de travailler dans le domaine des énergies nouvelles renouvelables, ou des industries du futur. Mais ni le nombre d’entreprises, ni le calendrier, ni le budget que les collectivités sont prêtes à consacrer à ce projet n’ont été précisés.  

Des sources d'énergie 100% vendéennes

Le seul élément concret, pour l’instant, est la création d’une station multi-énergie, sans doute début septembre 2021. Elle proposera  hydrogène, bioGNV ( gaz obtenu à partir des déchets organiques) et électricité avec une particularité : ces sources d’énergies auront toutes été produites en Vendée. A Bouin pour l’hydrogène, par le monde agricole ou l'agroalimentaire pour le gaz, et par éoliennes ou champs photovoltaïques pour l’électricité. Des énergies encore peu utilisées pour l’instant, mais c’est justement ce type de pari sur l’avenir qui est au cœur du projet.

Le site sera officiellement fermé et vidé début avril
Le site sera officiellement fermé et vidé début avril © Radio France - Philippe Rey-Gorez
Choix de la station

À venir dansDanssecondess