Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

EN IMAGES - La Rochelle : Beaucoup de monde à la réouverture de la déchèterie

Par

Trois centres de collecte des déchets viennent de rouvrir dans l'agglomération de La Rochelle, dont celui qui longe le canal de Rompsay. Au moment de sa réouverture, mardi matin, de nombreux riverains sont venus se débarrasser des déchets stockés depuis le début du confinement.

De nombreux riverains sont venus jeter leurs déchets stockés depuis le début du confinement De nombreux riverains sont venus jeter leurs déchets stockés depuis le début du confinement
De nombreux riverains sont venus jeter leurs déchets stockés depuis le début du confinement © Radio France - Julien Fleury

Les déchèteries de l' agglomération de La Rochelle rouvrent au compte-gouttes. Trois premiers centres de collecte ont rouvert leurs portes ce mardi, à Châtelaillon-Plage, Sainte-Soulle, et le long du canal de Rompsay à La Rochelle. Deux plateformes de déchets verts le feront ce mercredi matin à Aytré et Puilboreau.

Publicité
Logo France Bleu

La réouverture des déchèteries répond à une demande de l'Etat. Il cherche ainsi à relancer les filières de traitement et de recyclage des déchets, après plus d'un mois de confinement. Il s'agissait également d'une volonté des maires, interpellés par leurs administrés, et confrontés à une explosion des dépôts sauvages, comme à Saint-Sornin, en Charente-Maritime.

De son côté, le personnel des déchèteries est beaucoup plus inquiet sur les risques sanitaires liés à cette réouverture. 

Trois quarts d'heure d'attente

A l'entrée de la déchèterie qui longe le canal de Rompsay, à La Rochelle, la file de voitures se prolonge sur l'avenue. Alexis a mis 45 minutes pour accéder aux conteneurs. "C'est le bazar, tout le monde attend !", constate-t-il.

Il a fallu attendre 45 minutes pour accéder aux conteneurs © Radio France - Julien Fleury

Dans la remorque de ce particulier, c'est un peu le capharnaüm : le bloc de filtration de sa piscine ou encore des déchets végétaux issus du jardinage. "Ça commençait à faire un sacré tas à la maison", reconnaît Alexis. C'est la raison pour laquelle il a décidé de se rendre à la déchèterie dès sa réouverture. Et il l'admet, "on n'a que ça à faire alors ça nous occupe."

Le confinement est aussi l'occasion de faire du tri © Radio France - Julien Fleury

Lui qui travaille dans l'agriculture espère que cette réouverture permettra de faire diminuer les dépôts sauvages sur les chemins de campagne.

On est très embêtés ! Au bord des champs, il y a beaucoup de déchets végétaux. Dans certains champs, j'ai même vu du gros bois, des cartons ou du plastique. 

Un triste bilan constaté par de nombreux riverains, comme cet habitant d'Angoulême, Damien Audouin, qui tire la sonnette d'alarme sur les réseaux sociaux.

Un système bien rodé

"Ça va où ça ? Plastique ?" A quelques mètres de là, Pierre vient d'ouvrir son coffre. "Il n'y a que de l'herbe", décrit-il. Et pour cause, il est venu jeter ses déchets végétaux mais aussi tous ceux que stockaient ses voisins. 

Pierre est venu jeter les déchets végétaux de ses voisins © Radio France - Julien Fleury

Pierre se dit ravi de voir de nouveau la déchèterie ouverte, d'autant que ça lui permet de "voir des gens". Un moyen de recréer du lien social, tout en respectant, bien sûr, les gestes barrières.

Une autre riveraine, Céline, remonte dans son camion. Et elle l'assure, elle a veillé à conserver les distances de sécurité. "C'est assez bien organisé, souligne-t-elle, on passe chacun notre tour et il n'y a pas trop de promiscuité donc ça se passe bien."

Mais du côté des salariés de la déchèterie, on est loin du compte en termes de sécurité sanitaire.

Les salariés "pas du tout sereins"

"On a un petit masque, on a des gants en cuir mais on n'a pas de combinaison." Un employé de cette déchèterie déplore un manque d'équipement du personnel, et également un manque d'informations. "On ne sait pas trop à quelle distance il faut se mettre. On n'est pas du tout sereins !"

Certains employés estiment ne pas être suffisamment protégés © Radio France - Julien Fleury

Cet employé regrette la réouverture de la déchèterie qui, selon lui, n'est pas un "service essentiel à la population".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu