Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Rochelle : les agents de la maternité en grève ce 30 juillet

-
Par , France Bleu La Rochelle

Une grève aura lieu ce 30 juillet à la maternité de l'hôpital de La Rochelle, à l'appel de la CFDT. Les agents dénoncent une mauvaise organisation de la seule maternité du nord de la Charente-Maritime. La situation s'est aggravée avec la fermeture de la maternité de la clinique du Mail en 2019.

Les agents de la maternité de La Rochelle sont en grève ce 30 juillet. (Photo d'illustration)
Les agents de la maternité de La Rochelle sont en grève ce 30 juillet. (Photo d'illustration) © Maxppp - Lionel Le Saux

À l'appel de la CFDT, les sages-femmes du service de maternité de l'hôpital de La Rochelle sont en grève ce jeudi 30 juillet. Selon le syndicat, le service est mal organisé. Pour le syndicat, il faut une équipe pluri-disciplinaire avec des infirmières anesthésistes, des infirmières de bloc, des sages-femmes et des médecins 24 heures sur 24. Pour l'instant, il y a seulement des astreintes pour certains personnels comme les infirmières anesthésistes.

Une situation à risque

Cette manière de fonctionner n'est pas satisfaisante pour la CFDT. Elle est même dangereuse selon le syndicat. "On est vraiment très inquiet aussi au niveau de la sécurité des patientes et des enfants. On risque un accident un jour, donc on préfère tirer le signal d'alarme avant que ne se produise une catastrophe", estime Laurent Pequignon, le secrétaire CFDT de l'hôpital.

Le problème, c'est quand vous avez plusieurs patientes qui accouchent en même temps et qu'il y a une, voire deux urgences simultanées.

Il poursuit : "Les sages-femmes se retrouvent seules. C'est dans leurs compétences, il n'y a pas de problème. Mais le problème, c'est que quand vous avez plusieurs patientes qui accouchent en même temps et qu'il y a une, voire deux urgences simultanées, il est absolument nécessaire dans un établissement hospitalier d'avoir recours à une équipe pluridisciplinaire. C'est-à-dire avec différentes compétences qui se cumulent et qui permettent justement de libérer la sage-femme pour ne pas avoir à s'occuper et de l'accouchement et de l'anesthésie par péridurale de la patiente et éventuellement palier à une hémorragie. Il y a besoin d'une aide spécifique pluridisciplinaire. "

Une hausse du nombre d'accouchement

Le nombre d'accouchements a augmenté de 30 % en 2019 avec la fermeture de la maternité de la clinique du Mail. Ils en ont pratiqué 2.202 l'an dernier. Et 40 % des accouchements ont lieu la nuit. Il y a aussi une hausse de 20 % des consultations en urgence. 

Des discussions avec la direction et les autres corps de métiers ont eu lieu pendant un an sans aboutir. De nouveaux pourparlers devraient commencer en octobre. C'est trop tard pour la CFDT. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess