Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La réouverture du casino d'Amélie-les-Bains attendue par les curistes

-
Par , France Bleu Roussillon

C'est le premier été sans machines à sous au casino d'Amélie-les-Bains : suite à la liquidation judiciaire, le propriétaire a changé et fait des travaux. Le restaurant a rouvert mi-août, mais il faut encore attendre pour le cinéma et les machines à sous. Certains curistes sont impatients.

Les machines à sous pourraient revenir en octobre si le casino obtient les autorisations nécessaires
Les machines à sous pourraient revenir en octobre si le casino obtient les autorisations nécessaires © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Amélie-les-Bains-Palalda, France

Jouer au black-jack ou aux machines à sous : de nombreux curistes à Amélie-les-Bains y sont habitués. Impossible cet été : le casino est fermé suite à sa liquidation en février, et le nouveau propriétaire attend d'obtenir les autorisations à la mi-septembre après travaux. 

Réouverture potentielle en octobre

La commission supérieure des jeux à Paris doit se pencher sur le dossier le 11 septembre pour décider si le casino a l'autorisation de mettre en marche des machines à sous. La réponse devrait être connue d'ici mi-octobre. S'il a le feu vert, le nouveau directeur Louis Lejeune va "démarrer avec quarante machines à sous et un black-jack".

"Les machines à sous, c'est le nerf de la guerre !"

La commune attend également cette décision avec impatience, car les murs lui appartiennent. "Il y a un manque à gagner direct pour la ville, explique le maire Alexandre Reynal. Entre le loyer et la perception des jeux, ça représente plus de 100.000 euros par an"

Pas de baisse de fréquentation redoutée en revanche par le maire : "ça pourrait avoir un impact si c'était une fermeture définitive, mais ce n'est pas le cas. On a assuré aux gens qui regrettaient de ne pas pouvoir jouer qu'ils retrouveront un casino l'an prochain".

Des curistes et habitants impatients

"J'étais au courant qu'il était fermé, mais bon, déception", explique Dean. Il a donc fait le trajet jusqu'à Canet-en-Roussillon pour jouer avec sa femme certains soirs, "tout ça pour me faire dépouiller" plaisante-t-il. Le restaurant, lui, fonctionne à nouveau depuis mi-août. "Quand on a vu les tables, on s'est dit que le casino avait rouvert ! On espère que ce sera le cas l'année prochaine parce qu'on revient, ce serait un plus", lance Manola en riant. 

Retrouver de l'activité en ville le soir, c'est aussi ce qu'attendent Françoise et Christian, qui se sont installés dans la commune : "on rassure les curistes : n'ayez pas peur, ça va rouvrir ! Il faut qu'il y ait un casino à Amélie, on l'attend avec impatience"

"Il faut que ça redonne de la vie"

Choix de la station

France Bleu