Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La Sarthe candidate pour devenir l'une des bases arrières des JO de 2024 à Paris

mardi 2 octobre 2018 à 6:38 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Le comité olympique sarthois vient de déposer son dossier pour proposer d'accueillir, dans 13 sites différents, des délégations étrangères pour les JO de 2024 dans la capitale française. Réponse attendue dans deux ans environ.

La Sarthe est l'un des premiers départements à avoir déposé un dossier
La Sarthe est l'un des premiers départements à avoir déposé un dossier - Comité Départemental Olympique de la Sarthe

Le Mans, France

Dans son dossier, le comité olympique départemental rappelle d'abord la proximité du Mans avec la région parisienne où auront lieu les différentes compétitions (une heure en TGV, bien desservi par les autoroutes). Il souligne l'habitude du département à accueillir beaucoup de monde pendant les 24 Heures. Sans compter l’argument économique qui peut s’avérer décisif, insiste Bernard Sciberras, vice-président du comité départemental olympique de la Sarthe : « on sera sans doute moins cher au niveau de la location des équipements et de l'hôtellerie qu’en région parisienne et puis je pense que les délégations étrangères auront, chez nous, un cadre qui sera peut-être plus agréable. Nous avons beaucoup de verdure, nous le mettons en avant dans le dossier. La qualité de vie fait parfois basculer l'envie d'aller à tel ou tel endroit »

13 sites aux profils variés

Autre argument de poids, selon le comité olympique sarthois : la variété des lieux pouvant accueillir les délégations étrangères. Bernard Sciberras donne quelques exemples : « le foot ou le rugby au MMAréna, le basket ou le hand à Antarès, l'équitation à Yvré l'Evêque, la gymnastique à Parigné l'Evêque, le tennis de table, dans une salle pas encore construite, au Mans ». La Ville de La Flèche est aussi candidate, avec le site de La Monnerie. En tout, 13 sites, auxquels s'ajoutent les structures médicales du circuit des 24 Heures du Mans. 

Réponse après les JO de Tokyo

Une fois validé, par le comité d'organisation des Jeux Olympique de Paris, ce dossier sera traduit en deux langues : l'anglais et l'espagnol pour tenter de convaincre un maximum de délégations étrangères de venir s'installer quelques semaines, en Sarthe. Mais la réponse est attendue dans longtemps : « sans doute après les Jeux Olympiques de Tokyo », estime le vice-président du comité départemental olympique. Autrement dit, en 2020. 

Bernard Sciberras : "La Sarthe, moins chère et plus agréable que la région parisienne"